We use cookies to improve your online experience. For information on the cookies we use and for details on how we process your personal information, please see our cookie policy . By continuing to use our website you consent to us using cookies.
  • TOKYO
  • KAGAWA

ART × ISLANDS

Ce voyage artistique vous fera découvrir la beauté architecturale des célèbres bâtiments d’Aoyama et du musée Nezu, avant de vous emmener au magnifique jardin japonais Ritsurin-koen, puis dans les îles de la mer intérieure de Seto, parmi lesquelles Naoshima et Teshima qui sont connues pour avoir magnifiquement mêlé nature et art moderne.

Official Tokyo Travel Guide
http://www.gotokyo.org/fr/

Local government official website
https://www.my-kagawa.jp/en/

Voyageurs

  • Traveled : September 2017 Slanelle
    Pays de résidence France
  • Traveled : September 2017 Estelle
    Pays de résidence Tokyo
    Pays de naissance: France

Aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle

JAL046 Rechercher les itinéraires depuis votre pays

  • Slanelle

    Chaque fois que je suis allée au Japon, c’est Japan Airlines que j’ai choisi. Le rapport qualité-prix est à mon sens excellent. Il y a également de la place pour allonger ses jambes, ce qui est un gros plus. La qualité de cette compagnie aérienne réside aussi dans les petits détails. Les plateaux repas garnis, parfois dans un style oriental, parfois occidental, mais toujours bons ;j’apprécie même le catalogue de films très fournis. Le vol direct dure douze heures, mais est toujours agréable.

Aéroport international de Tokyo-Hanedamore

La porte du ciel de Tokyo. Au sein des terminaux sont présents de nombreux commerces de toutes sortes, et la terrasse panoramique située sur le toit permet notamment d'embrasser du regard la baie de Tokyo, permettant à tous les visiteurs, même ceux ne voyageant pas à partir de l'aéroport, d'en profiter.

Métropole de Tokyo

Premier jour

TOKYO

Akihabaramore

Plus communément appelé Akiba, Akihabara est connu pour être le plus important quartier de vente de produits électroniques du monde. Il s'étend autour des avenues Chuo-dori et Kanda Myojin-dori. On y rencontre tout type de commerces, allant des grandes surfaces proposant des appareils électroménagers dernier cri tels que des smartphones et des ordinateurs, aux simples boutiques de composants électroniques. Akihabara est également la mecque des "otaku" et nombreux sont les fans à se presser dans les boutiques de bande dessinée et de dessins animés japonais, de produits dérivés à l'effigie des idoles locales, et dans les maid cafés. De nouveaux lieux sont aussi à découvrir sous la voie ferrée aérienne de la gare JR d'Akihabara. A quelques pas du quartier électrique, vous pourrez découvrir le sanctuaire Kanda-myojin dont l'histoire remonte à près de 1300 années.

  • Slanelle

    C’était ma troisième fois à Tokyo, mais je n’étais jamais venue à Akihabara, le pourtant très connu paradis des Otakus.Les fans de manga ne sont pas en reste ! C’est vraiment l’endroit parfait pour trouver le dernier numéro de votre série anime préférée. Nous sommes ensuite allées faire un peu de shopping de souvenirs locaux à Chabara. Ce magasin est parfait pour rapporter de la nourriture traditionnelle de toutes les principales préfectures japonaises.

    A deux pas de l’agitation d’Akihabara se trouve le sanctuaire shinto Kanda Myojin. J’ai beaucoup aimé les fresques datant de l’ère Edo, représentant les différents Kanda Matsuri à travers les âges (un des festivals les plus populaires de Tokyo). Les reproductions miniatures des différents chars participant à la procession étaient également surprenantes ! Kanda Myojin est donc une belle alternative, plus calme et tranquille, au Senso-Ji d’Asakusa !

    Les anguilles étaient broyées, grillées, cuites à la vapeur, puis grillées de nouveau. Cette cuisson fait toute la différence, car l’anguille est ainsi délicieusement fondante. Le bouillon l’accompagnant était également très goutu et savoureux. Le restaurant et son atmosphère traditionnelle, avec ses tatamis, est à ne pas manquer !

  • Estelle

    Le quartier d'Akihabara est connu pour être le temple de l'electronique à Tokyo. Si vous êtes amateurs de mangas, fan de jeux vidéos, de retrogaming ou si vous voulez craquer sur un nouveau smartphone et ordinateur dernier cri, vous trouverez forcément votre bonheur ici. Dès la sortie de la gare d'Akihabara, on est submergé par l'agitation du quartier. Des hauts immeubles aux devantures flashy clignotent de partout et donne le ton : le quartier ne dort jamais ! N'hésitez pas à vous y rendre aussi la nuit quand tous les immeubles s'illuminent : le spectacle en vaut encore plus le détour.

    A quelques dizaines de minutes à pied d'Akihabara, on trouve le sanctuaire Kanda Myojin. Dès qu'on passe le premier torii, le silence règne. Le sanctuaire est surtout connu pour accueillir le Kanda Matsuri : un des plus grands festivals de Tokyo qui se déroule en juin.Une halte parfaite pour une pause spirtiuelle !

    Ce restaurant est réputé pour l'anguille servie sur du riz et dans une belle boite en laque rouge. Ici, le poisson est cuisiné à la Tokyoïte : avant d'être directement grillée comme dans le reste du pays, l'anguille est d'abord broyée,grillée, puis cuite à la vapeur pour être ensuite re-grillée avec de la sauce soja. Ce qui donne encore plus de moelleux ! Un vrai délice.

Ligne JR Yamanote
Akihabara → Harajuku
Environ 30 minutes / 200 yens

Rue Takeshita-dorimore

Rue principale du quartier de Harajuku, Takeshita-dori est la capitale nationale du "kawaii". Longue de 350 mètres environ, elle abrite une multitude de commerces très prisés des jeunes, comme des boutiques de vêtements, de gadgets, des crêperies, des purikura (cabine photographiques récréatives) et des 100-yen shop (où tous les articles valent 100 yens). Comme les touristes étrangers sont eux aussi nombreux à s'y presser, c'est une véritable cohue du matin au soir pendant les week-ends et les vacances d'été. Les petites ruelles environnantes abritent également des endroits tendances où il n'est pas rare de voir les gens faire la queue. Le centre d'information touristique de Harajuku se trouve à proximité du carrefour qui est au bout de la rue Takeshita-dori.

  • Slanelle

    Takeshita Dori est probablement ma rue Tokyoïte préférée ! Les jeunes japonaises viennent y faire leur shopping. On y trouve donc des boutiques de mignonneries. Elles y shoppent donc des vêtements, des accessoires de mode ou du maquillage Takeshita dori regorge de magasins de crêpes gigantesques et bien garnies, et d’autres patisseries ou confiseries à la mode. Plus c’est fou, plus ça colle dans l’atmosphère survoltée et bondée de cette rue unique au monde.

  • Estelle

    Takeshita dori est le symbole du quartier coloré de Harajuku. Les 350 mètres de la rue sont remplis de magasins en tout genre : magasins à 100 yens, creperies et autres gourmandises, magasins de mode acidulé et branché. Vous y croiserez de nombreux touristes mais aussi toute la jeunesse japonaise au look plus ou moins excentriques. N'hésitez pas à vous arrêter dans les purikura, ces photomatons so Kawaii qui vous laisseront un souvenir mémorable du Japon.

Environ 20 minutes

Musée Nezumore

Ce musée a été construit en 1941 pour abriter et exposer la collection d’œuvres d’art anciennes du Japon et d’Asie orientale de Nezu Kaichiro, un célèbre entrepreneur qui fut notamment président de la société Tobu Railway.
Le musée a rouvert en octobre 2009 après avoir été rénové sur des plans de l'architecte japonais Kengo Kuma. Les salles d’exposition sont maintenant baignées dans une atmosphère très calme et ouvertes sur l’extérieur.
Le jardin japonais d'environ 17 000 mètres carrés est une oasis de verdure au cœur de la ville où les visiteurs pourront apprécier les changements de saisons.

  • Slanelle

    Au bout de l’avenue d’Omotesando se trouve le musée Nezu. Ce musée met en avant les trouvailles du businessman Kaichiro Nezu, via une collection permanente. Une visite à ne pas rater pour les amoureux d’art et d’architecture ! Il jouit en plus d’une très jolie vue sur le jardin. Se promener au milieu de sa végétation dense est reposant et offre une vraie parenthèse paisible et sereine, une bulle de nature en plein milieu de la ville.

  • Estelle

    Pour moi, ce musée est un de mes lieux préférés à Tokyo. Situé dans le quartier chic d'Omotesando de Tokyo, le musée Nezu restauré par Kengo Kuma en 2009 est un véritable havre de paix en pleine ville. Le passage est très beau jusqu'à son entrée. L’intérieur du musée est spacieux et ouvert sur un oasis de verdure. Le musée contient plus de 7000 objets traditionnels japonais et asiatiques. Le must du musée réside dans son jardin, absolument magnifique et bien caché en plein Tokyo. Le Nezu Museum est l'un des endroits les plus confidentiels de Tokyo.

Métro ligne Ginza
Omotesando → Akasaka-mitsuke
Métro ligne Marunouchi
Akasaka-mitsuke → Tokyo
30 minutes / 300 yens

Haneda Excel Hotel Tokyu

  • Slanelle

    J’ai été surprise par la qualité du repas servi à Kihachi, un restaurant situé dans l’aéroport d’Haneda. Je ne m’attendais pas à un vrai diner en cinq services, le repas n’a vraiment pas eu de fausses notes.De plus, le restaurant est très chic, et la vue sur les pistes, dans notre cas de nuit, est éblouissante !

    Lorsque l’on prend des vols internes, il est très pratique de dormir directement à l’aéroport. Vous pouvez dormir tranquillement, sans peur de rater votre avion ! Les chambres sont spacieuses, parfaites pour se détendre après un vol. Le buffet de l'hôtel propose un petit déjeuner ultra complet, avec un choix pour tous.

  • Estelle

    Situé dans l'aéroport d'Haneda, ce restaurant offre une cuisine de qualité avec une vue imprenable sur les pistes dans une ambiance chic et décontractée. On y a mange un très bon menu à un prix raisonnable pour un aéroport.

    L'hôtel situé dans l'aéroport est très pratique lorsqu'il s'agit de prendre un vol domestique très tôt le matin. La vue sur les avions qui décollent nous donnent déjà envie de voyager ! Les chambres sont fonctionnelles, propres et l'on n'entend pas du tout les avions !

Deuxième jour

SHIKOKU(TAKAMATSU)

Aéroport international de Tokyo-Haneda

JAL (JAL Japan Explorer Pass) Afficher les détails

  • Slanelle

    Le jour de notre vol vers Takamatsu, la pluie et le vent étaient très violents sur Tokyo. Malgré ces conditions difficiles, notre vol n’a eu que dix minutes de retard, grâce à la réactivité des Japan Airlines. Des annonces nous ont continuellement tenu au courant, si bien que nous étions très serein. Les sièges en cuir sont très confortables, et j’ai adoré pouvoir utiliser le wifi. J’aimerais retrouver un tel service dans chaque compagnie !

  • Estelle

    L'aéroport et le terminal des vols domestiques d'Haneda est proche de la ville de Tokyo, ce qui permet de s'y rendre facilement. A l'intérieur du terminal, il y a tout ce qu'il faut pour patienter avant de prendre son vol pour Takamatsu. Dans l'avion de JAL, le wifi est parfait et les personnels navigants sont très gentils.

Aéroport de Takamatsumore

L’aéroport de Takamatsu est le point d’entrée aérien de la préfecture de Kagawa. C’est un aéroport très bien desservi avec trois lignes intérieures (Tokyo Haneda, Tokyo Narita et Okinawa) et trois lignes internationales (Séoul, Shanghai et Taipei), et très emprunté toute l’année.
Au point d’information au rez-de-chaussée (1F) de l’aéroport, les voyageurs pourront obtenir des renseignements en plusieurs langues, mais aussi recevoir des cartes pour l’accès gratuit au Wi-Fi et des informations sur les lieux touristiques de la préfecture de Kagawa.

Environ 45 minutes

Sanctuaire de Kotohira-gumore

Depuis toujours appelé "Sanuki-no-konpirasan" dans la région, ce sanctuaire a été fondé en hommage au dieu de la mer. Le chemin des pèlerins, qui compte 785 marches de pierre jusqu’au bâtiment principal et 1 368 marches jusqu’au bâtiment intérieur de Kotohira-gu, guide les visiteurs par un grand nombre de vestiges historiques et de biens culturels japonais.
Le chemin à l’arrière du sanctuaire témoigne du passage immuable et paisible du temps en se transformant au fil des saisons. Il est coloré par les fleurs de cerisiers au printemps, les azalées au début de l’été et les feuilles d’érables en automne.
Les biens culturels à proximité du sanctuaire, tels que le Grand Théâtre Konpira (Kanamaru-za) ou l’ancienne lanterne de pierre, ainsi que les rues anciennes rappelant l’ère Showa contribuent à l’ambiance nostalgique qui émane du site et de ses alentours.

  • Slanelle

    Le voyage à Kagawa a débuté par la découverte de la Kanamaru-za playhouse. Le théâtre qui accueille encore plusieurs représentations chaque année est en lui même beau et imposant.On y ressent le poids des traditions, donnant au lieu une aura très forte. Allez ensuite vous recueillir au temple shinto Kotohira-gu, situé sur le mont Zozu. Il vous faudra gravir 798 marches pour l’atteindre. Mais la récompense est de taille ! Au sommet, on ne sait plus quoi de la vue ou du temple nous impressionne le plus.

    Sous les directives énergiques et enjouées de votre hôte de Nakano Udon School, munissez-vous de votre rouleau et de votre couteau, et préparez vos propres Udon. Vous ne serez que plus fiers de les déguster par la suite, accompagnés d’un délicieux bouillon et de tempuras croustillants !

    Zentsuji est un des temples que Kobo Daishi a beaucoup estimé. Avec la montagne en contrechamp, on se sent apaisé et proche de la nature. Mais la plus belle expérience que j’ai vécu sur ce site, c’est bien la visite souterraine du temple, dans le noir complet. C’est un moment très fort, surtout si on se souvient des mots prononcés juste avant d’entrer dans le noir : « rappelez-vous que vous n’êtes pas seul, Kobo Daishi est avec vous ». C’est une visite très spirituelle, très forte en émotions. 


    Le chateau de Marugame est un des douze chateaux originels du Japon. Détruit puis reconstruit plusieurs fois depuis sa création en 1597,il reste cependant aujourd'hui son tenshu (donjon), et un mur de pierres.C’est donc un site empreint d’histoire, et l’on ne peut s’empêcher de ressentir le poids des années et d’imaginer toutes les choses qui se sont passées ici. La vue depuis le site offre en effet un vrai panorama sur Marugame, entre ville, nature, et mer.

    Le musée d’Art Moderne Genichiro-Inokuma à Marugame et le Musée d’Art Moderne de New York, désignés par l’architecte Yoshio Taniguchi, contiennent des tableaux du peintre japonais Genichiro Inokuma. Genichiro a étudié Matisse en France. Son travail étonne par sa diversité. Il a expérimenté différents styles et courants artistiques, en insufflant toujours sa touche personnelle.

  • Estelle

    L'endroit est connu pour être un haut lieu de pélerinage de l'île de Shikoku. L'ascension est longue, il vous faudra gravir près de 1368 marches pour atteindre le temple principal entouré d'une végétation magnifique. Tout au long de la balade, on pourra reprendre notre souffle dans les divers édifices éparpillés du sanctuaire. A quelques minutes de là en voiture, se trouve le plus vieux théatre de Kabuki du Japon. Kanamaru-za, où l'on peut se faufiler dans les coulisses, et se plonger dans l'univers d'un pan de la culture japonaise !

    Juste avant les premières marches qui mènent au sanctuaire Konpira San, se trouve une école pour apprendre à faire des udons. Au rez de chaussée, se trouve une boutique vendant plein de spécialités locales, mais c'est au premier étage que cela se passe... C'est dans une ambiance hyper chaleureuse et clairement musicale, que l'on a pu fabriquer ces fameuses nouilles.... Ensuite, on passe à table pour déguster nos udons bien frais servis avec de bons tempura !!! Une super experience à faire !

    Le temple Zentsuji, le 75ème temple du parcours des 88 temples de l'île de Shikoki, est connu pour être le lieu de naissance de Kobo Daishi, saint fondateur de l'école bouddhiste Shingon établie à Koya San. Le site est immense !!! On peut y voir une belle pagode à 5 étages, et beaucoup de beaux édifices religieux.

    La ville de Marugame est célèbre pour son beau château qui fait partie des 12 châteaux à avoir conservé son donjon d'origine en bois depuis 1597. En haut de l'édifice, la vue est belle et l'on peut avoir un bel aperçu de la ville environnante et de la Mer Intérieure !

    Le musée d'art contemporain de Marugame (MIMOCA) impressionne par son architecture pensée par le célèbre architecte Yoshio Taniguchi. A l'intérieur, les espaces s'enchevêtrent pour laisser place à des espaces d'expositions de qualité.

Gare de Kotoden-Kotohira → Gare de Takamatsu-Chikko
Environ 1 heure / 620 yens

  • Slanelle

    Chez Ikkaku l’ambiance est très chaleureuse et familiale. Le personnel est aimable et on peut venir dîner entre amis ou en famille, pour passer un bon moment tous ensemble. Sa spécialité est le poulet, nous nous sommes donc régalés avec de la volaille et du riz, de la soupe et de la salade pour accompagner.

  • Estelle

    Ikkaku est un restaurant réputé à Marugame spécialisé dans la viande de poulet. C'est dans une ambiance chaleureuse, populaire et familiale que l'on peut manger une Hinadori, une belle cuisse de poulet entière bien cuite avec sa peau bien croustillante et légérement épicée, servie avec des feuilles de chou, du riz, de la soupe de bouillon de poulet clair et d'une salade !

Environ 7 minutes

Takamatsu Tokyu REI Hotel

  • Slanelle

    Après une journée bien remplie, quel bonheur de se reposer à l’hôtel. Très calme et avec tout le nécessaire pour passer une nuit tranquille, j’ai trouvé cet hôtel parfait. J’avais une belle vue sur la ville et la montagne. Le lit était confortable, j’ai très bien dormi !

  • Estelle

    Le Takamatsu Tokyu REI Hotel, idéalement situé dans la ville, dispose de tout le confort nécessaire pour une nuit dans Takamatsu. Les chambres sont propres, fonctionnelles, et bien décorées. Le petit déjéuner sous forme de buffet au rez de chaussée est très complet. Idéal pour prendre de l'énergie avant une visite touristique !

Troisième jour

Takamatsu Tokyu REI Hotel

A pied
Environ 10 minutes

Ferry Shikoku Kisen de "Takamatsu" à "Naoshima"
Takamatsu → Naoshima (Miyanoura)
Environ 50 à 60 minutes / 520 yens
(aller-retour à 990 yens)

Ile de Naoshimamore

Naoshima est une île qui mêle la beauté naturelle de la mer intérieure de Seto, l’art et l’architecture. Les visiteurs pourront y admirer des œuvres d’art se fondant parfaitement dans le paysage naturel et magnifique des îles de la mer de Seto, telles que le musée Benesse House, le musée d’art de Chichu ou les maisons du Ie Project. Le concept proposé sur l’île de Naoshima est unique au monde.
C’est aussi sur les îles de la mer intérieure de Seto qu’a lieu la Triennale de Setouchi, événement consacré à l'art contemporain.

  • Slanelle

    Pour se rendre à Naoshima vous aurez une heure de Ferry depuis Shikoku. Naoshima est une île où l’art tient une très grande place. Vous pourrez apprécier les différentes oeuvres qui habillent l’île. Parmi elles, nous ne pouvons pas manquer "la courge jaune" et "la courge rouge" designées par Yayoi Kusama.Le musée Chichu vaut aussi le détour. Ce grand bâtiment de béton tout en formes géométriques met en lumière les oeuvres. L’architecture si particulière renforce leur puissance, et on ressort très ému de cette visite.

  • Estelle

    L'île de Naoshima située dans la Mer Intérieure de Seto est mondialement connue pour abriter les plus beaux musées d'arts et des installations extérieures à couper le souffle. Le musée d'art de Chichu est un musée d'art entièrement en sous-sol qui s'étend sur trois niveaux.. La promenade dans le musée et les oeuvres se vivent. La star et le symbole de l'ile reste la courge jaune de Yayoi Kusuma située sur une belle plage. En dehors de toutes ces oeuvres artistiques, Naoshima offre aussi des paysages magnifiques et sauvages.

Ile de Teshimamore

L’île de Teshima offre une nature magnifique avec sa vue imprenable à 360 degrés sur le Shikoku, le Chugoku et la mer intérieure de Seto depuis la colline de Danzan, ses neuf hectares de rizières en terrasse à Karato et la splendide plage de sable blanc de Mikogahama. Mais elle se présente également comme une île d’art avec des musées uniques en leur genre, tels que le musée d’art de Teshima et la Teshima Yokoo House, et de nombreuses œuvres d’arts, à l’image des "Archives du cœur". La spécialité de l’île est l’olive et c’est là que se trouve la plus grande plantation d’oliviers d’Extrême-Orient.

  • Slanelle

    Teshima est facilement accessible en ferry depuis Naoshima. Le Teshima Art Museum, de Ryue Nishizawa et Rei Naito, propose d’entrer dans une gigantesque goutte d’eau, percée de deux trous d’où on peut apercevoir le ciel. Je n’en dirais volontairement pas plus, pour garder le mystère sur cette intrigante installation de béton,Pour vous remettre de vos émotions, pourquoi ne pas déjeuner au Umi no Restaurant, avec sa superbe terrasse surplombant la mer ? Le poisson y est délicieux, et les tarifs sont très bas pour un si beau cadre.

  • Estelle

    L'île de Teshima est à 30 minutes en ferry de l'île de Naoshima. Ici c'est aussi l'art dans la nature qui est mis en avant.L'oeuvre majeure de l'île reste Le Teshima Art Museum. Entouré d'un paysage de rizières exceptionnelles, et pensés par l'architecte Ryue Nishizawa et l'artiste Rei Naito, le musée consiste en une coque en béton sans aucun pilier. Deux trous dans la toiture permettent au vent, aux sons et à la lumière de s'intégrer à l'oeuvre. L'espace est sensationnel et il faut la vivre de toute urgence ! Pour un déjeuner avec vue sur la mer, foncez à Umi no restaurant ! Prenez le temps d'apprécier une vue exceptionnelle, en vous rendant au mont Danyama, pour une vue à 360° sur toute la région !

Navire à grande vitesse
Port d'Ieura (Teshima) → Port de Tonosho (Shodoshima)
Environ 35 minutes / Adultes 770 yens, enfants 390 yens

Bay Resort Hotel Shodoshima

  • Slanelle

    Le Bay Resort Hotel Shodoshima offre une vue imprenable sur la mer. Les chambres traditionelles sont spacieuses et confortables, avec tatami et futon, et une baie vitrée à la vue sans pareille. Quel beau spectacle que de contempler la baie, surtout au coucher du soleil ! Il y a aussi un bain chaud extérieur, pour pouvoir profiter à fond de la vue. Au restaurant de l’hôtel, dégustez le sushi, le sashimi et la fondue de poissons à l’huile d’olive. Un super buffet pour se sentir vraiment dépaysé.

  • Estelle

    L'hotel Bay Resort à Shodoshima propose des chambres traditionnelles japonaises avec une vue imprenable sur la Mer Intérieure. Les chambres sont spacieuses avec tatamis au sol. Le restaurant de l'hôtel propose un buffet pour le dîner avec des produits locaux de la région comme de très bons poissons crus, et ses olives produites sur l'île...

Quatrième jour

Bay Resort Hotel Shodoshima

Environ 35 minutes

Village du film Vingt-quatre prunellesmore

Quelque part sur la côte de la mer intérieure de Seto se trouve le plateau de tournage en plein air qui a servi de décor au film Vingt-quatre prunelles. Sitôt entré dans ce village, on se retrouve transporté au début de l'ère Showa. Le village abrite aussi le musée littéraire Sakae Tsuboi ainsi qu'une salle de cinéma jouant Vingt-quatre prunelles. On peut également y déguster un menu « cantine » servi dans une vaisselle en aluminium anodisé empreinte de nostalgie.Dans le village se trouvent enfin une galerie prenant pour thème les années 1950, âge d'or du cinéma japonais, une maison du cinéma abritant une exposition sur le film Rebirth ainsi que des champs de fleurs aux teintes changeant au gré des saisons.

  • Slanelle

    Les amateurs de cinéma apprécieront de découvrir le Twenty Four Eyes Movie Studio. Ce film raconte l’histoire d’une maitresse d’école et de ses élèves. Ce studio de plein air, situé juste au bord de la mer, est très agréable à visiter. Vous pouvez ensuite aller admirer la vue sur la baie depuis Kankakei, point culminant de l’île, qu’on atteint depuis le téléphérique. Le panorama est à couper le souffle. La nature est particulièrement belle à l’automne, quand la forêt se pare de jaune et de rouge. Essayez donc ensuite de dénicher une feuille en forme de coeur dans un des nombreux oliviers. Avant de partir, n’oubliez pas de ramener une bouteille d’huile d’olive. Ne quittez pas l’île sans découvrir Angel’s Road, à marée basse. Cette suite d’îlots n’est accessible que quand la mer se retire et laisse apparaitre un chemin de sable. On dit que si les amoureux s’y promène main dans la main, leur bonheur sera éternel !

  • Estelle

    Twenty Four Eyes Movie Studio sur l'île de Shodoshima où la culture et la nature sont mêlées est un endroit merveilleux.. Au nord de Sakate, j'ai adoré me plonger dans l'univers cinématographique du village reconstitué qui a servi de lieu de tournage pour le film Ving Quatre Prunelles, adapté du roman populaire de Sakae Tsuboi. On peut visiter l'école ou se déroule l'histoire. Pour admirer la Mer Intérieure, on n'hésite pas à prendre le télépherique pour s'engouffrer dans la vallée de Kanka-Kei, remplie de magnifiques érables qui devront se parer de couleurs flamboyantes dès le mois de novembre. L'île de Shodoshima est aussi célèbre pour ses oliveraies. Pour l'heure du déjeuner, on en a profité pour visiter le parc oliveraie tout en prenant un bon repas au restaurant du parc : un vrai délice avec des olives réputés dans tout le pays. Au sud est de l'archipel, on en profite pour admirer le paysage à couper le souffle de la route des anges. A marée basse, trois petites îles sont reliées par un banc de sable pour une promenade inoubliable!

Environ 25 minutes jusqu’au port de Kusakabe

Environ 1 heure jusqu’au port de Takamatsu
Adultes 690 yens, enfants 350 yens

Jardin Ritsurin-koenmore

Ce jardin a été créé en utilisant les techniques de disposition des pierres remontant à l’époque de Muromachi et a été achevé à l’époque d’Edo après plus d’une centaine d’années d’aménagements par les seigneurs féodaux du domaine de Sanuki Tamatsu qui se succédèrent et utilisèrent ce jardin et la demeure s’y trouvant comme résidence secondaire.
Le jardin Ritsurin-koen a été désigné Bien culturel important et Lieu célèbre par le gouvernement japonais, et a également reçu trois étoiles au Guide Vert Michelin Japon comme site à ne pas manquer. Ce jardin est très apprécié à l’intérieur comme à l’extérieur du Japon comme l’un des plus beaux jardins typiquement japonais et il est entretenu avec beaucoup de soins afin de conserver son aspect unique.

  • Slanelle

    Ritsurin Garden est l’un des trois plus grands jardins du Japon. Il est divisé en deux parties : un côté occidental, au nord, et une partie sud orientale. Entre cascade, bassins et bosquets, il fait bon se promener tranquillement. Ses ponts et carpe koi lui donnent beaucoup de charme, autant que ces pins, vieux de centaines d’années. Prenez votre temps pour découvrir toutes les allées du Ritsurin Garden.

  • Estelle

    Le jardin Ritsurin est l'un des plus beaux jardins du pays et mérite à lui seul la visite dans la ville de Takamatsu. Au total, près de 75 ha me plonge dans une ambiance zen de toute beauté. Ce parc est un véritable lieu de promenade conçue pour les daimyo consitué d'un agencement d'étangs, de maisons de thés, de ponts et d'îles maitrisés à la perfection. Le mont Shiun située sur une partie du jardin offre un beau fond de décor à ce jardin incontournable japonais !

Environ 30 minutes en navette aéroport
680 yens

Aéroport de Takamatsu

JAL (JAL Japan Explorer Pass) Afficher les détails

Aéroport international de Tokyo-Haneda

  • Slanelle

    Il n’y a pas que Tokyo, Kyoto, et Osaka au Japon ! Pour tout ceux qui souhaitent sortir des sentiers battus très urbains, Kagawa a tout à offrir ! Les amoureux de la nature apprécieront les , ainsi que les balades en bord de mer et les jardins et oliveraie. Les amateurs d’art et d’architecture puiseront beaucoup d’inspiration dans les différents musées et auprès des oeuvres qui peuplent les îles.

  • Estelle

    Cette plongée dans la préfécture de Kagawa et de Tokyo à la découverte de l'art et de la culture japonaise ne peut que être recommandée pour tous les amoureux du Japon.

Suggestions des voyageurs

Vous allez découvrir les richesses de Tokyo et Kagawa.Entre nature, art, architecture et bons restaurants, il y en aura pour tous les goûts.

Slanelle
blogueuse lifestyle
Pays de résidence France
  • Loisirs

    voyage, nourriture, la mode

  • Nombre de voyages au Japon

    2 fois

Suggestions des voyageurs

Ce voyage m'a montré des parties très éclectiques de Tokyo presque inconnues dans les parcours touristiques classiques. J'ai eu aussi la chance de voyager dans un endroit merveilleux dans la préfecture de Kagawa à Shikoku. Embarquer sur les îles de la Mer Intérieure fut un voyage merveilleux à la découverte des îles de Naoshima et Teshima où l'art, l'architecture et la nature forment une parfaite harmonie.

Estelle
Architecte, écrivain
Pays de résidence Tokyo
Pays de naissance: France
  • Loisirs

    Architecture, culture japonaise, art, photographie, manger

  • Durée du séjour à Tokyo

    1 an

Autre itinéraire recommandé pour la même région

Partagez cette page !

Moyens de transport recommandés

Itinéraires touristiques recommandés

Autres itinéraires passionnants

Back to Top

COPYRIGHT © CHUGOKU+SHIKOKU × TOKYO ALL RIGHTS RESERVED.