We use cookies to improve your online experience. For information on the cookies we use and for details on how we process your personal information, please see our cookie policy . By continuing to use our website you consent to us using cookies.
KAGAWA
  • TOKYO
  • KAGAWA

SUN, SKY & SERENITY

Ce voyage vous fera découvrir le mont Takao, un lieu à la nature magnifique facilement accessible depuis Tokyo, ainsi que la plage de Chichibugahama et ses splendides couchers de soleil envoûtants. Un voyage profond qui vous permettra d’apprécier les différentes facettes du littoral japonais.

Official Tokyo Travel Guide
https://www.gotokyo.org/fr/

Local government official website
https://www.my-kagawa.jp/en/

Voyageurs

  • Traveled : November 2018 MALLERONI CAMILLE
    Travel blogger
    Pays de résidence France
  • Traveled : November 2018 Mehdi Fliss
    Blogueur de voyage et photographe
    Pays de résidence Tokyo
    Pays de naissance: France

Aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle

JAL046 Rechercher les itinéraires depuis votre pays

  • MALLERONI CAMILLE

    J'ai vraiment passé de très bons moments à bord de Japan Airlines. Les sièges sont suffisamment larges pour bien dormir en classe économique. Et la nourriture servie est plutôt bonne. Mais si je ne devais retenir qu'une seule chose, ça serait surtout la gentillesse et l'amabilité des hôtesses de l'air.

Aéroport international de Tokyo-Hanedamore

Aéroport international de Tokyo-Haneda

La porte du ciel de Tokyo. Au sein des terminaux sont présents de nombreux commerces de toutes sortes, et la terrasse panoramique située sur le toit permet notamment d'embrasser du regard la baie de Tokyo, permettant à tous les visiteurs, même ceux ne voyageant pas à partir de l'aéroport, d'en profiter.

Métropole de Tokyo

Premier jour

TOKYO

Mont Takaomore

Visites recommandées

Mont Takao

Le mont Takao est connu pour sa nature magnifique en toute saison et ses sept chemins de randonnée d’une grande diversité. C’est un lieu très populaire qui attire un grand nombre de visiteurs tous les ans.
Un funiculaire et des télésièges permettent aux personnes de tous âges de se rendre facilement au sommet et de profiter de ce lieu magnifique.

  • MALLERONI CAMILLE

    Le mont Takao est une montagne sacrée au Japon, situé à moins d'une heure de Tokyo en train. L'ascension jusqu'à son sommet est une attraction très populaire pour les Japonais et les touristes étrangers. On y découvre le temple bouddhiste Yokuoin, et de jolies vues sur Tokyo et les environs. D'ailleurs, la météo était tellement claire, que l'on a pu apercevoir le sommet du Mont Fuji depuis le sommet du Mont Takao !

    L'adresse à laquelle nous avons mangé ce jour-là se situe au sommet du mont Takao. C'est l'idéal de pouvoir prendre son repas au sommet et de reprendre des forces avant d'entamer la descente. Je vous conseille d'ailleurs de goûter aux nouilles de sarrasin, qui sont très bonnes.

    Le mont Takao est très bien aménagé, et l'on peut choisir d'y monter à pied ou bien en téléphérique. Je suis personnellement montée avec le funiculaire et redescendue avec le téléphérique. Et j'ai particulièrement apprécié la descente.

  • Mehdi Fliss

    Nous avons visité le mont Takao qui est une montagne de 599 mètres de haut à quelques minutes de Tokyo. L’ascension a été très agréable et nous avons pu profiter de magnifiques paysages avec les belles couleurs de l’automne. Le temple Yakuo-in était également intéressant à visiter avec toutes ses statues de Tengu, démon qui fait partie de la mythologie japonaise. La vue au sommet était magnifique et on a même pu apercevoir le Mont Fuji.

    Nous avons déjeuné dans un restaurant au sommet du Mont Takao. On trouvait ici de nombreux plats japonais comme les ramens ou les sobas, par exemple. Moi, j'ai pris un riz au curry japonais.

    Nous avons pris le téléphérique qui a monté une pente extrêmement raide. On a pu apercevoir de magnifiques érables sur le chemin avec des feuilles rouge orange superbes. Pour le retour, nous avons pris un télésiège qui était une première pour moi. Ça fait un peu peur au début mais on s’y habitue très rapidement et on a finalement l’impression de flotter au dessus de la foret qui recouvre le mont Takao. Ça reste un de mes meilleurs souvenirs de la journée.

Train "Limited Express" ligne Keio Takao direction Shinjuku
Takaosanguchi → Shinjuku
Environ 50 minutes, 390 yens

Ligne JR Chuo ou Sobu
Shinjuku → Ryogoku
Environ 25 minutes, 220 yens

Musée Sumida Hokusaimore

Musée Sumida Hokusai

Connu et apprécié du monde entier, l'artiste Katsushika Hokusai est né près de l'actuelle rue Hokusai-dori dans l'arrondissement de Sumida. Pendant près de 90 ans, il a passé presque toute sa vie dans cet arrondissement, où il a produit un grand nombre d'œuvres d'exception.
Ce musée présente l'œuvre de Hokusai et propose des expositions thématiques ainsi que des activités de vulgarisation afin de transmettre de manière accessible les liens qui unissaient l'artiste à Sumida.

  • MALLERONI CAMILLE

    Celui-ci est très intéressant puisqu'il est consacré à Katsushika Hokusai, l’un des plus célèbres artistes de l’époque d’Edo ! Son nom est toujours associé à l’estampe de "La grande vague au large de Kanagawa", ou encore au "Mont Fuji sous l’orage". Mais le génie de cet artiste est loin de se résumer à ces deux estampes ! Ouvert récemment en 2016, ce musée possède architecture étonnante.

  • Mehdi Fliss

    Nous avons visiter le musée Sumida Hokusai qui se trouve dans le quartier Ryogoku à Tokyo. Nous avons pu en apprendre plus sur l’histoire des estampes japonaises avec les œuvres de Katsushika Hokusai. Au travers de ces estampes, nous avons pu apercevoir à quoi ressembler la vie à l’époque Edo. C’était une sortie culturelle très appréciable et j’y ai appris beaucoup de choses sur l’histoire du Japon.

Environ 20 minutes

Chanko nabemore

Chanko nabe

Le chanko nabe est un plat traditionnel de la cuisine des lutteurs de sumo. Son histoire remonte à la période d’Edo. Plusieurs explications sont données concernant l’origine du nom chanko. Certains pensent que ce nom viendrait d’une façon chinoise de cuisiner avec un wok appelée "chankuo". D’autres pensent plutôt que ce mot viendrait du diminutif de "chan", qui est le nom donné aux cuisiniers dans les écoles de sumo. Nabe étant, quant à lui, le terme japonais signifiant "marmite". Traditionnellement, il y a deux façons de préparer un chanko nabe : la viande de poulet ou le poisson et les produits de la mer peuvent mijoter avec les légumes et les autres ingrédients soit dans de l’eau, soit dans un bouillon de poulet. Ces dernières années, de nombreux restaurants de chanko nabe ont été ouverts par des lutteurs de sumo à la retraite qui proposent chacun leur version originale de ce plat.

  • MALLERONI CAMILLE

    J'ai goûté les plats que les lutteurs de sumo mangent tous les jours, c'était une expérience à la fois profondément intéressante et amusante ! J'ai aimé la nourriture, la qualité du service et la décoration dédiée à l'univers des Sumos.

  • Mehdi Fliss

    Pour le dîner, nous nous sommes rendu au restaurant Chanko Tomoegata, toujours dans le quartier Ryogoku qui est le quartier des sumos à Tokyo. En effet, toutes les écuries où s’entraînent les sumos y sont installées. Et ce restaurant a la particularité de servir des menus “chanko” qui est le plat que mangent les sumos pour prendre du poids. Et j’avoue que j'ai eu beaucoup de mal à finir les portions que l’on nous a servi. C’était une expérience vraiment unique.

Hotel Blossom

  • MALLERONI CAMILLE

    L'on y trouve tout le nécessaire. La salle de bain est bien aménagée, et le nécessaire de toilette est fourni. Le lit est, quant à lui, très confortable. Le buffet est composé à la fois de la nourriture japonaise et occidentale. Il y en a donc pour tous les goûts.

  • Mehdi Fliss

    La première journée du voyage étant déjà finie, nous sommes rentrés à l’hotel blossom dans le quartier de Shinjuku. C’est un business hotel propre, classe et très bien situé à 5 minutes de la station de train de Shinjuku. Les chambres y étaient confortables et j’y ai passé une très bonne nuit. Le petit déjeuner était parfait avec un mélange de cuisine japonaise et occidentale.

Deuxième jour

SHIKOKU(KAGAWA)

Aéroport international de Tokyo-Haneda

JAL (JAL Japan Explorer Pass) Afficher les détails

  • MALLERONI CAMILLE

    J'avais déjà pris la compagnie Japan Airlines pour mon vol depuis la France et j'avais été contente du service. Il en va de même pour les vols internes. L'avion était plutôt confortable et les différents points de contrôle ont été rapides a l'aéroport. C'est agréable de pouvoir prendre l'avion sans être stressé par les files d'attentes interminables que l'on peut retrouver dans certains aéroports étrangers.

  • Mehdi Fliss

    J'ai pris Japan Airlines entre Tokyo et Takamatsu. Il faut y être seulement une heure à l’avance et le check-in ainsi que l’enregistrement des bagages s’est fait très facilement. Le vol était agréable, j’avais assez de place pour allonger mes jambes et on a pu profiter du wifi gratuit pendant une bonne partie du vol. On est arrivé à l’heure à Takamatsu et j’ai à peine attendu 5 minutes pour récupérer ma valise.

Aéroport de Takamatsumore

Aéroport de Takamatsu

L’aéroport de Takamatsu est le point d’entrée aérien de la préfecture de Kagawa. C’est un aéroport très bien desservi avec trois lignes intérieures (Tokyo Haneda, Tokyo Narita et Okinawa) et trois lignes internationales (Séoul, Shanghai et Taipei), et très emprunté toute l’année.
Au point d’information au rez-de-chaussée (1F) de l’aéroport, les voyageurs pourront obtenir des renseignements en plusieurs langues, mais aussi recevoir des cartes pour l’accès gratuit au Wi-Fi et des informations sur les lieux touristiques de la préfecture de Kagawa.

Bus Kotosan
Aéroport de Takamatsu → Gare JR de Marugame
Environ 70 minutes, 1 200 yens pour les adultes

Ligne JR Yosan
Gare JR de Marugame → Gare JR de Kan-onji
Environ 50 minutes, 550 yens pour les adultes

Sanctuaire Takaya-jinjamore

Sanctuaire Takaya-jinja

Le sanctuaire Takaya-jinja est depuis longtemps un lieu de culte voué à la divinité du riz, qui favorise les bonnes récoltes. Situé à 407 mètres d’altitude, il est surnommé tenku no torii, la porte du ciel. Du bâtiment principal, il est possible d’admirer la ville de Kan’onji et la magnifique mer intérieure de Seto. Cette mer et les zones montagneuses de Shikoku vues à travers la porte du sanctuaire forment l’un des paysages les plus remarquables et les plus photographiés de la région. Tous les ans, le sanctuaire Takaya-jinja organise un grand festival de printemps, le Chosa Matsuri. Sous une pluie de pétales de cerisier, les participants rivalisent d’adresse pour porter les chars appelés chosa et effectuent des danses du lion.

  • MALLERONI CAMILLE

    Le sanctuaire de Takaya est situé à Kanonji. Et ce qui est impressionnant depuis le temple, c'est surtout la vue panoramique sur la ville en contrebas et le grand Torii ! Positionné au sommet de la montagne, face au vide, cet impressionnant Torii permet de réaliser de très jolies photographies.

  • Mehdi Fliss

    Ce sanctuaire est au sommet d’une montagne de la région et on peut dont profiter d’une superbe vue à son entrée avec notamment son grand torii de pierre en premier plan. Ce sanctuaire se trouve dans un endroit également accessible en voiture.

Ligne JR Yosan
Gare de Kan-onji → Gare de Takuma
Environ 15 minutes, 260 yens pour les adultes

Bus communautaire de Mitoyo
"Takuma" → "Chichibugahama"
Environ 25 minutes, 100 yens

Chichibugahamamore

Visites recommandées

Chichibugahama

Tous les ans en été, de nombreux amateurs de sable fin viennent profiter de cette plage d’un kilomètre de long et de la mer calme.
La plage offre une vue magnifique sur le soleil se couchant sur Hiuchinada, la partie centrale de la mer de Seto, qui s’est fait connaître dans le monde entier pour sa beauté. La plage de Chichibugahama a même été classée parmi les 100 plus beaux couchers de soleil du Japon. Le site a récemment gagné une grande notoriété auprès des amateurs de photographie, car l’on raconte qu’il est possible de prendre des clichés similaires aux photos du salar d’Uyuni en Bolivie, connu pour refléter le ciel comme un gigantesque miroir.

  • MALLERONI CAMILLE

    La plage est très sympa, mais il vaut mieux aller la voir en fin de journée au coucher du soleil, car c'est le meilleur moment pour y faire de superbes photos. En effet, quand le temps est clément et que la marée basse et le coucher du soleil se chevauchent, l'on peut prendre des photos avec de jolis reflets sur la surface de la mer. Malheureusement, cette fois-ci, les conditions n'ont pas pu être remplies.

    Le restaurant "Café des Flots" que l'on trouve juste en face de la plage Chichibugahuma possède une ambiance très chaleureuse avec une jolie décoration. Les pâtes y sont excellentes, ainsi que le steak haché.

  • Mehdi Fliss

    Cette plage a pour particularité de laisser de grandes flaques d’eau en marré basse qui reflètent superbement le ciel quand il n’y a pas de vent, notamment pendant le couché du soleil. Malheureusement, comme les conditions étaient mauvaises ce jour-là, je souhaite vraiment y retourner.

    Nous avons déjeuné au bord de la plage au café des flots. J’y ai mangé de très bonnes pâtes à la sauce tomate.

Bus communautaire de Mitoyo
"Chichibugahama" → "Takuma-eki"
Environ 25 minutes, 100 yens

  • MALLERONI CAMILLE

    Il faut gravir un escalier de 785 marches pour atteindre le sommet du sanctuaire de Kotohira-gu. Des centaines de visiteurs gravissent les marches du mont Zōzu tous les jours, car c'est un sanctuaire très important pour les Japonais. Mais l'effort de monter en vaut la peine, les bâtiments sont sobres mais élégants. Et puis la vue sur la plaine et les montagnes aux alentours est à couper le souffle !

    Le parc, avec ses nombreuses illuminations d'hiver, est tout simplement magique ! Il faut au moins une heure pour faire le tour et admirer tous les détails... J'aurais vraiment aimé que mon mari soit avec moi pour voir ça

  • Mehdi Fliss

    Nous nous dirigeons vers le sanctuaire Konpira qui est dédié au dieu de la mer. C’est un des sanctuaires les plus importants au Japon et de nombreux Japonais le visitent tous les ans. À noter qu’il faut monter environ 800 marches pour arriver aux bâtiments principaux et plus 1300 tout pour arriver jusqu’au sommet.

    En fin de journée, on s’est rendu au parc Sanuki Mannou pour voir les illuminations d’hiver. Je dois dire que je m’attendais à un simple sapin de noël et quelques guirlandes mais le spectacle était en fait incroyable. Tout le parc était illuminé et on en a eu vraiment plein les yeux.

Ligne JR Yosan
Gare de Takuma → Gare de Tadotsu
Environ 10 minutes, 220 yens pour les adultes
Puis ligne JR Dosan
Gare de Tadotsu → Gare de Kotohira
Environ 10 minutes, 260 yens pour les adultes

Kotosankaku

  • MALLERONI CAMILLE

    Les plats ont été servis les uns après les autres, dans un ordre bien étudié, afin que l'on puisse profiter de chaque chose. Le service était d'ailleurs exceptionnel, avec un serveur entièrement dédié à notre table, qui était aux petits soins pour nous.

    Dormir sur un futon étendu sur le sol d'une chambre traditionnelle japonaise pendant votre séjour au Japon constitue une expérience exceptionnelle. Et ne vous inquiétez pas si vous ne voyez pas de lit en arrivant, le service de chambre installera votre lit pendant que votre serez au dîner. Et vous n'aurez plus qu'à vous glisser dedans à votre retour.
    Sinon, je conseille d'enfiler le Yukata (qui est fourni dans la chambre) pour aller dîner.

  • Mehdi Fliss

    Nous avons dîné au Ryokan Kotosankaku et on y a dégusté de nombreux plats traditionnels japonais dans une pièce exclusivement réservée pour nous. Tous les plats étaient fins et délicieux. On a également arrosé le dîner avec du très bon sake (alcool à base de riz).

    Nous avons passé la nuit au Ryokan Kotosankaku qui était vraiment superbe. On était logé dans la partie luxueuse de l’établissement et j’y ai personnellement passé un très bon séjour. Dormir sur un futon étendu à même le sol constitue une expérience exceptionnelle.

Troisième jour

Kotosankaku

Ligne Kotoden Kotohira
Gare de Kotohira → Gare de Kawaramachi
Ligne Kotoden Shido
Gare de Kawaramachi → Gare de Kotoden-Yashima
80 minutes, 640 yens pour les adultes

Navette Yashima Sanjo
"Kotoden-Yashima" → "Yashima-Sanjo"
10 minutes, 100 yens pour les adultes

Yashimamore

Yashima

La montagne de l’île en forme de toit est si caractéristique qu’elle est devenue le symbole de Takamatsu. Cette île contient de nombreux vestiges historiques, notamment un champ de bataille de la célèbre guerre Genpei qui opposa deux clans rivaux dans le Japon ancien. Du haut de la montagne, les visiteurs pourront admirer une vue splendide sur la mer intérieure de Seto et la ville en contrebas. La terrasse panoramique "Shishi no Reigan" (rocher du lion), située au sommet, est connue pour offrir le plus beau paysage nocturne de la préfecture. L’île propose également aux touristes de visiter un aquarium avec des lamantins, une espèce rarement visible au Japon, et le parc Shikoku Mura, véritable musée en extérieur présentant des maisons d’habitation authentiques provenant de chaque région de l’île de Shikoku.

  • MALLERONI CAMILLE

    Le Yashima-ji est un temple situé à Takamatsu dans la préfecture de Kagawa. Mais toute la zone est également appelée « Yashima », signifiant « l’île-toit ». Ceci est d au fait que le haut de l’île ressemble à un toit, de par sa forme toute plate. Le temple est bien connu des pèlerins du Japon puisqu'il s’agit du 84ème site de pèlerinage des 88 temples sacrés de Shikoku.

  • Mehdi Fliss

    Sitôt arrivé à Takamatsu, je suis monté au sommet du mont Yashima, l'une des montagnes de l'île. On y trouve le magnifique temple bouddhiste Yashima-ji qui est le 84ème temple du fameux pèlerinage de Shikoku. Vous y verrez justement des pèlerins qui traversent le temple avec leurs chapeaux en forme de cône et leurs cannes. On peut également profiter d’une superbe vue sur toute la ville de Takamatsu et sur les îles voisines. Pendant ma visite, j’ai eu la belle surprise de voir un blaireau qu’on appelle Tanuki au Japon.

Navette Sanjo
"Yashima-Sanjo" → Gare JR de Yashima
10 minutes, 100 yens

Ligne JR Kotoku
Gare JR de Yashima → Gare JR de Takamatsu
20 minutes, 220 yens

  • MALLERONI CAMILLE

    Le ferry pour rejoindre l'île de Shodoshima est très pratique et le trajet est plutôt rapide. Le temps passe vite puisque l'on peut se reposer à l'intérieur du bateau, sur de jolies banquettes tout en buvant un bon café, ou alors monter sur le pont extérieur pour admirer la vue.

    Il semble que les oliviers ont été plantés durant l'ère de Meiji, en 1908, parce qu'il semble que le climat de Shodoshima leur convient. Je dois dire que l'ambiance "Méditerranéenne" que l'on trouve ici est plutôt agréable. On peut également s'amuser à imiter "Kiki la petite sorcière" avec un balai fourni par les employés du parc.

    Déjeuner au restaurant "Olivaz" qui se situe à Olive Park permet de compléter et de faire durer l'expérience puisque le restaurant sert des plats cuisinés avec de l'huile d'olive produite localement.

    Il s’agit d’un ravin à couper le souffle qui se situe au centre de l'île de Shodoshima. Cassée parmi les trois plus belles gorges du Japon, elle devient particulièrement spectaculaire au cours de la saison des couleurs d'automne, qui se déroule généralement dans la seconde moitié de novembre.

  • Mehdi Fliss

    Nous avons embarqué sur un ferry avec notre van direction l’île de Shodoshima. Le trajet était très agréable. On avait le choix entre se relaxer sur les fauteuils à l’intérieur ou sortir à l'extérieur pour profiter de la belle vue. On y trouve également un petit stand pour acheter des boissons ou même de petits plats cuisinés. Le bateau ne balance pas du tout donc ça ne devrait poser aucun soucis au gens qui ont le mal de mer.

    Une fois arrivé à Shodoshima, nous avons enfin pu voir les fameux oliviers de l’île. Et c’est en effet assez surprenant de voir des oliviers au Japon mais il faut dire que le climat de la région s’apparente à celui des côtes méditerranéennes. On remarque d’ailleurs rapidement l’inspiration grecque dans l’architecture de nombreux bâtiments du Shodoshima Olive Park. En plus de voir des oliviers, on peut également acheter de l’huile d’olives locales mais également de nombreux produits cosmétiques à base d’olives de Shodoshima.

    Nous avons déjeuner au restaurant Olivaz et c’est sans surprise qu’ils nous ont servi de nombreux plats à base d’huile d’olive. J’ai pour ma part partager une très bonne pizza et un bon plat à base de riz et de poulet.

    Nous sommes restés sur Shodoshima pour traverser la vallée de Kankakei en téléphérique. Les paysages qu’on a pu apercevoir étaient encore plus beaux que ceux du mont Takao. Les momiji étaient déjà bien rouge et ça a donné un cadre absolument magnifique. Il a plu le jour de notre visite et la brume a ajouté un coté mystérieux très appréciable. La vue au sommet était vraiment magique et on pouvait apercevoir la mer et les quelques îles voisines depuis de nombreux observatoires. Un pur bonheur !

Shodoshima International Hotel

  • MALLERONI CAMILLE

    Le restaurant du Shodoshima International Hôtel propose des spécialités locales à base de poisson. Donc si vous aimez le sashimi, vous serez ravie de la fraîcheur du poisson que l'on trouve ici. Le service est également agréable, avec des serveurs toujours souriants.

    La chambre était d'ailleurs dotée d'une immense baie vitrée, permettant d'avoir une excellente vue panoramique sur le beau banc de sable. Si vous vous levez tôt, n'hésitez pas à descendre à la plage pour admirer le lever du soleil, sublime à cet endroit. Le petit déjeuner, quant à lui, est servi sous forme d'un grand buffet, que l'on prend dans une immense salle commune.

  • Mehdi Fliss

    Nous avons dîné à l’hôtel Shodoshima International et on nous a servi de délicieux plats traditionnels japonais. On a notamment accompagné notre repas avec des vermicelles qui sont une des spécialités du coin.

    L’hôtel était grand et offrait de très bon onsen intérieurs et extérieurs. Les chambres étaient vraiment spacieuses et je me suis réveillé sur une vue magnifique sur Angel Road.

Quatrième jour

Shodoshima International Hotel

Ligne Tanoura Eigamura, bus Shodoshima Olive
"Tonosho ko" → "Angel Road-mae"
Environ 10 minutes, 150 yens pour les adultes

Angel Road de Shodoshimamore

Angel Road de Shodoshima

La route qui apparaît et disparaît en fonction des marées a rendu ce site très célèbre. A marée basse, il est possible de se rendre à pied sur l’île de Yoshima. Les romantiques apprécieront également ce lieu : on raconte que les vœux de ceux qui empruntent cette route en tenant la main d’une personne chère à leur cœur se réalisent.
Et pour les visiteurs qui veulent encore plus de romantisme, il est conseillé d’aller en couple sur la plate-forme panoramique en haut de la « colline du serment » qui surplombe la route Angel Road pour sonner ensemble la cloche de l’amour éternel et propager son écho sur la mer.

  • MALLERONI CAMILLE

    Il s'agit d'un petit banc de sable qui relie Shôdoshima à trois petites îles au large de la côte. La plage est. jolie et marcher le long d'Angel Road est super romantique... Je recommande d'ailleurs vivement cet endroit pour les amoureux puisque, selon la légende, traverser la route des Anges main dans la main avec votre moitié garantirait un bonheur éternel... Afin d'avoir une jolie vue sur le banc de sable, rendez-vous au point d'observation appelé "Yakusoku no Oka" (la colline de la Promesse).

  • Mehdi Fliss

    Angel Road est un banc de sable qui apparaît comme par magie à la marée basse. C’est d’ailleurs pour cela qu’on lui a donné ce nom. C’est devenu un coin romantique populaire et il est dit que si on traverse cette route en tenant la main à sa / son partenaire, cela renforcera votre amour qui durera ainsi éternellement.

Ferry de Shodoshima
Port de Tonosho → Port de Takamatsu
Environ 1 heure, 690 yens pour les adultes

  • MALLERONI CAMILLE

    Célèbre pour le Sanuki udon et les pèlerinages sacrés d'Ohenro, Takamatsu (dans la préfecture de Kagawa) est également un lieu d'art populaire. En passant par le port, il ne faut donc hésiter à prendre un peu de temps pour découvrir les œuvres d'art que l'on y trouve. De manière générale, les œuvres d’art en extérieur sont accessibles en permanence, et les œuvres d’art en intérieur ont des jours et heures d’ouverture différentes les unes des autres.

    On apprend à pétrir la pâte, à la plier et à la couper. Le tout dans une ambiance amusante et en musique... Et l'on déguste ensuite les nouilles que l'on a préparées, c'est vraiment sympa.

    Je ne connaissais absolument pas le Wasanbon avant de pratiquer cette activité. On apprend comment ce sucre haut de gamme est fabriqué et comment l'on conçoit les petits bonbons en sucre colorés, si populaire sur l'île de Shodoshima.

    C'est un pur bonheur de pouvoir visiter le parc Ritsurin en hiver, à la nuit tombée, quand le parc est parsemé d'illuminations. Ce sont essentiellement les jolis arbres, parés de leurs couleurs d'automne, qui sont illuminés dans le parc. Et cela met le jardin en valeur en créant une ambiance magique.

  • Mehdi Fliss

    En arrivant de Shodoshima au port de Takamatsu, on peut observer des structures assez surprenantes autour du port. C’est en fait des œuvres d’art faites par des artistes locaux et je dois dire que ça égaye le paysage.

    Les nouilles Udon sont une grande spécialité de la région et on a eu le plaisir de préparer nos nouilles nous même à Takamatsu. Et comme il faut battre la pâte de nouille vigoureusement, on a mis de la musique et on a dansé et sauté dessus. Super expérience !
    Après la préparation, nous avons déguster nos propres nouilles avec quelques tempura en accompagnement.

    Après les nouilles, nous avons préparé des petites sucreries japonaises avec du wasanbon (sucre local). Il est extrait des cannes à sucre de la région et il coûte très cher (environ 25 euros le kilo). On a ensuite dégusté nos préparations avec du bon thé vert japonais (Matcha). Un vrai délice.

    Nous avons fini le trip par une visite de nuit du superbe jardin Ritsurin à Takamatsu. C’est un de mes jardins préférés au Japon et on a pu y admirer les belles illuminations d’automne. C’était un moment vraiment magique qui a clôturé un séjour mémorable dans la préfecture de Kagawa.

Bus Kotoden
"JR Hotel Clement Takamatsu" → "Takamatsu Airport"
Environ 35 minutes, 760 yens

Aéroport de Takamatsu

JAL (JAL Japan Explorer Pass) Afficher les détails

Aéroport international de Tokyo-Haneda

  • MALLERONI CAMILLE

    Durant ce séjour j'ai pu découvrir un Japon bien différent de ce que j'avais l'habitude de voir... L'île de Shodoshima (la plus grande de la préfecture de Kagawa) m'a énormément surprise par ses jolis paysages, entre mer et montagne. C'était la première fois que je découvrais le Japon en automne, et je dois dire que j'ai été éblouie par la beauté de la nature à cette époque de l'année ! J'ai également beaucoup aimé l'ambiance hivernale et les nombreuses illuminations (notamment au "Sanuki Mannou Park" et au "Ritsurin Garden").

  • Mehdi Fliss

    Notre voyage dans la préfecture de Kagawa a été un pur bonheur. Je pense que ça a été une bonne idée de commencer le trip par une journée à Tokyo pour bien voir la différence. Avec le vol interne, on comprend qu’il est facilement assez facile de se rendre dans la préfecture de Kagawa. On y a ensuite visité un autre Japon, avec des cultures et des traditions particulières. Ça a été un plaisir d’y goûté les plats locaux et d’avoir également l'opportunité d’apprendre comment les préparer. Pour finir, on a traversé des paysages absolument sublimes et je suis sur que je visiterai la préfecture de Kagawa encore une fois pour me perdre dans cette sublime région.

Suggestions des voyageurs

Ce tour associe à la fois la découverte de Tokyo et la préfecture de Kagawa. Car un voyage au Japon ne saurait se résumer à la visite de sa capitale ! L'automne étant une saison propice pour voyager au Japon, de nombreux points d'intérêts de ce tour mettent en évidence la nature et la beauté des couleurs à cette époque de l'année. Rejetez les stéréotypes et découvrez à la fois les côtés magnifiques et étonnants du Japon véritable.

MALLERONI CAMILLE
Travel blogger
Pays de résidence France
  • Loisirs

    Love travel and photography.

  • Nombre de voyages au Japon

    I visit Japan 3 times.

Suggestions des voyageurs

Le tour de Kagawa a été une vraie réussite. Nous avons eu la chance de découvrir des endroits vraiment géniaux et ce trip restera pour moi un excellent souvenir.

Mehdi Fliss
Blogueur de voyage et photographe
Pays de résidence Tokyo
Pays de naissance: France
  • Loisirs

    Mes passions sont le voyage, la nature, l’écriture, la lecture, la découverte de nouvelles cultures et le marketing de façon générale.

  • Durée du séjour à Tokyo

    Je vis au Japon depuis maintenant Un an et demi.

Autre itinéraire recommandé pour la même région

Partagez cette page !

Moyens de transport recommandés

Itinéraires touristiques recommandés

Autres itinéraires passionnants

Back to Top

COPYRIGHT © CHUGOKU+SHIKOKU × TOKYO ALL RIGHTS RESERVED.