We use cookies to improve your online experience. For information on the cookies we use and for details on how we process your personal information, please see our cookie policy . By continuing to use our website you consent to us using cookies.
  • TOKYO
  • YAMAGUCHI

PANORAMIC VIEW

Après avoir fait le tour de Tokyo en fendant le ciel tel un oiseau à bord d’un bus ouvert à étage, partez pour l’île de Tsunoshima située à Shimonoseki, dans la préfecture de Yamaguchi. Le paysage que l’on peut admirer depuis le pont Tsunoshima Ohashi qui relie cette île à celle de Honshu est à ne pas manquer. Le voyage parfait pour ne faire plus qu’un avec le ciel et la mer.

Official Tokyo Travel Guide
http://www.gotokyo.org/fr/

Local government official website
http://www.visit-jy.com/en/

Voyageurs

  • Traveled : October 2017 Silvia Lawrence
    Pays de résidence États-Unis
  • Traveled : October 2017 Noam Katz
    Pays de résidence Tokyo
    Pays de naissance: États-Unis

Aéroport international de New York-John F. Kennedy

ANA109 Rechercher les itinéraires depuis votre pays

  • Silvia Lawrence

    C’était la première fois que j’allais en avion de New York à Tokyo, mais comme c’était un vol direct, le voyage m’a paru très court et très agréable. De plus, j’étais heureuse de constater que, même en classe économique, les vols ANA prévoient beaucoup de place pour les sièges. Il y a aussi nombre d’autres petits détails qui ajoutent beaucoup au confort, tels que les repose-pieds ou le siège qui s’avance vers l’avant pour ne pas gêner le passager de derrière lorsque on l'incline. Le personnel de bord était très agréable et serviable et les repas étaient d’une excellente qualité.

Aéroport international de Tokyo-Hanedamore

La porte du ciel de Tokyo. Au sein des terminaux sont présents de nombreux commerces de toutes sortes, et la terrasse panoramique située sur le toit permet notamment d'embrasser du regard la baie de Tokyo, permettant à tous les visiteurs, même ceux ne voyageant pas à partir de l'aéroport, d'en profiter.

Métropole de Tokyo

Premier jour

TOKYO

Tour des panoramas de Tokyo en busmore

Visites recommandées

Montez dans le bus "'O Sola mio", un bus à étage ouvert (sans toit), et traversez les lieux les plus célèbres de Tokyo, comme la tour de Tokyo, Ginza ou encore Toranomon Hills.
La vue depuis le Rainbow Bridge qui enjambe la mer est à couper le souffle !
Une expérience qui vous donnera des ailes, à ne surtout pas manquer !

  • Silvia Lawrence

    Tokyo est une immense ville où il y a vraiment beaucoup de choses à voir. Pour commencer le voyage, nous sommes montés dans un bus découvert afin de pouvoir observer la ville à loisir ! Le bus nous a emmenés voir de nombreux sites touristiques de Tokyo, tels que le célèbre Rainbow Bridge. On nous a de plus remis un casque audio avec des explications sur les sites touristiques en plusieurs langues et j’ai pu ainsi avoir le descriptif des lieux touristiques visités en anglais.

    Si vous prenez un bus Hato, je vous conseille vraiment d’aller déjeuner chez Sushi Ikki. En plus d’être juste à côté de l’arrêt de bus, les sushis que vous pourrez déguster dans ce restaurant sont vraiment délicieux. (Je pense qu’on ne pas dire qu’on a mangé des sushis avant d’en manger au Japon !)

  • Noam Katz

    Le circuit panoramique des bus Hato de Tokyo vous fait découvrir des lieux célèbres tels que la gare de Tokyo ou Ginza depuis le premier étage d’un bus découvert. Nous avons également pu admirer un splendide paysage urbain en traversant la baie de Tokyo sur le pont Rainbow Bridge. Pendant le trajet, nous disposions de casques audio en plusieurs langues pour avoir des explications sur l’histoire des lieux visités.

    Le restaurant Sushi Ikki, situé du côté Marunouchi de la gare de Tokyo, propose des sushis frais à un prix raisonnable. Ce restaurant à l’atmosphère très raffinée accueille à midi de nombreuses personnes travaillant dans les immeubles de bureaux des alentours.

Ligne Marunouchi, Tokyo Metro
Tokyo → Kasumigaseki

Ligne Hibiya, Tokyo Metro
Kasumigaseki → Roppongi
Environ 12 minutes / 170 yens au total

Tokyo City view more

Situé au cœur de la ville, Tokyo City View propose un étage panoramique situé à 250 mètres au-dessus du sol, ainsi qu’une terrasse (Sky Deck) culminant à 270 mètres de hauteur. On peut apercevoir entre autres la tour de Tokyo, la tour TOKYO SKYTREE, et même le mont Fuji par beau temps. Sur la terrasse Sky Deck vous aurez l’impression de toucher le ciel tout en étant caressé par le vent.

  • Silvia Lawrence

    C’était la première fois que je visitais le Tokyo City View et j’ai été très surprise du panorama à 360° offert sur toute la ville. C’est un lieu à ne pas manquer. Dans le même bâtiment, les visiteurs peuvent également s’arrêter dans un très joli café avec vue sur la ville.

    Roppongi Hills est un quartier très intéressant qui mélange subtilement culture japonaise et cultures étrangères. J’ai été impressionnée par les immenses gratte-ciel, ainsi que par les boutiques et les cafés très charmants. Je recommande aussi d’aller voir la très imposante sculpture en fer d’une araignée et le splendide jardin Mori, qui se trouvent tous deux à proximité de Tokyo City View.

  • Noam Katz

    Au dernier étage de la tour Mori à Roppongi Hills, la plate-forme panoramique Tokyo City View vous offre une vue sur la plus grande partie de la ville. Vous pouvez profiter du panorama sur la ville non seulement à travers les vitres de la vaste salle, mais les jours de beau temps, il est également possible de sortir sur le toit pour profiter du spectacle au grand air.

    Roppongi Hills est un quartier très intéressant qui représente bien Tokyo en combinant toutes sortes d’aménagements, allant des boutiques de luxe aux jardins japonais. Les constructions modernes de ce quartier sont au service des habitants et des visiteurs en leur offrant de la satisfaction et en leur faisant ressentir toute l’énergie de Tokyo.

Ligne Toei Oedo
Roppongi → Shinjuku
Environ 9 minutes / 220 yens

A 5 minutes à pied de la sortie est de la gare JR de Shinjuku

Shinjukumore

Shinjuku, centre de la culture métropolitaine, est en constante évolution. Son symbole est le bâtiment de l’hôtel de ville de Tokyo. De nombreux lieux à visiter sont dispersés autour de la gare Shinjuku qui s’enorgueillit du nombre le plus élevé de voyageurs du pays avec 3,5 millions de personnes par jour. Le côté est de la gare se caractérise par une facette divertissement et commerce avec les quartiers des plaisirs comme Kabukicho ou Golden Gai ainsi que des grands magasins ou galeries marchandes. Le côté ouest de la gare est quant à lui le quartier d’affaires avec ses nombreuses touches d’art public, à commencer par son hôtel de ville ou sa fameuse zone d’hôtels et de gratte-ciel. Quant au sud de la gare, on peut s’y promener agréablement sur la terrasse qui s’étend aux pieds des bâtiments surélevés. Divers charmes s’offriront à vous selon la zone que vous parcourez, sans oublier le jardin impérial de Shinjuku, véritable oasis urbaine.

  • Silvia Lawrence

    Shinjuku est un quartier qui comprend les deux aspects de Tokyo : la modernité et les lieux historiques comme la Golden Gai. C’est l’endroit parfait pour faire l’expérience du Japon d’aujourd’hui. Si vous voulez immédiatement ressentir la vie urbaine pour votre premier voyage à Tokyo, c’est l’endroit où vous devez aller vous promener.

    De même que si vous allez en Angleterre, vous devez aller dans un pub, au Japon, vous ne pouvez pas faire l’impasse sur les izakaya. Pour le dîner, je suis allée au Kyuemon à Shinjuku où j’ai pu boire un verre accompagné de brochettes de poulet yakitori et d’autres amuse-bouche. L’ambiance était très détendue. Il est également possible de s’installer dans des petites pièces privées décorées de façon traditionnelle.

  • Noam Katz

    À Shinjuku, nous avons visité beaucoup d’endroits célèbres, notamment le quartier très animé de Kabukicho, le Golden Gai et Omoide Yokocho. Ces endroits pleins de chaleur humaine contrastent nettement avec les quartiers d’affaires et leurs gratte-ciel.

    Les izakaya, à mi-chemin du bar et du restaurant, sont très populaires au Japon. Le Kyuemon, situé en plein centre de Kabukicho, offre un vaste choix de boissons et de plats à partager typiques des izakaya, tels que des frites, des beignets de poulet karaage, des salades et des brochettes de poulet yakitori.

Keio Plaza Hotel

  • Silvia Lawrence

    Le Keio Plaza Hotel est situé en plein centre de l'arrondissement de Shinjuku et donne facilement accès au métro et à l’aéroport. J’ai pris une chambre au 15e étage avec une vue magnifique sur la ville. Il y avait trois menus au choix pour le petit déjeuner. Le premier jour, j’ai pris un menu traditionnel japonais, alors que pour le deuxième jour, j’ai plutôt essayé le buffet de style occidental. La nourriture était très bonne, les employés étaient aimables et avenants, et ils parlaient tous très bien anglais.

  • Noam Katz

    Bien que situé juste à deux pas du très animé quartier de Shinjuku, le Keio Plaza Hotel est comme une oasis calme et paisible. Chacune des plus de 1 400 chambres de l’hôtel est pourvue d’une magnifique vue. L’hôtel compte pas moins de trois restaurants qui proposent des petits déjeuners. Il faudra certainement un certain temps pour essayer tous les plats disponibles.

Deuxième jour

CHUGOKU(YAMAGUCHI)

Aéroport international de Tokyo-Haneda

ANA (ANA Expericence JAPAN Fare) Afficher les détails

  • Silvia Lawrence

    L’aéroport de Haneda est très pratique, il est proche du centre de Tokyo et facile d’accès grâce au Tokyo Monorail. J’ai pris un vol ANA jusqu’à Iwakuni. Le trajet est passé très vite et j’ai pu récupérer mes bagages tout de suite après être descendue de l’avion.

  • Noam Katz

    Les voyageurs étrangers peuvent bénéficier de l’option ANA Experience Japan Fare pour réserver n’importe quel vol domestique ANA pour seulement 10 800 yens. Le personnel ANA est très agréable et offre un service qui a dépassé mes attentes. Une personne utilisant un ordinateur portable s’est par exemple vu offrir un couvercle et une paille avec sa boisson pour être sûr qu’elle ne se renverserait pas.

Aéroport d'Iwakuni Kintaikyomore

Ce splendide nouvel aéroport a ouvert ses portes en décembre 2012.
Le terminal, compact, est aussi très pratique pour les usagers : l’ensemble du bâtiment est visible de l’entrée et il est facile de savoir vers où se diriger.
Le centre du bâtiment comprend un "jardin de lumière" baignée par la lumière naturelle. Les grandes baies vitrées au niveau des halls d’embarquement permettent aux voyageurs de contempler les avions avant le départ et d’anticiper la joie d’un voyage aérien.
Les voyageurs pourront aussi profiter d’une terrasse d’observation, et même se prendre en photo avec des avions en arrière-plan.
Le terminal a également été aménagé pour être entièrement accessible à tous les voyageurs.

Bus Iwakuni
Arrêt Aéroport d’Iwakuni Kintaikyo → Arrêt Gare d'Iwakuni
Environ 10 minutes

Arrêt Gare d'Iwakuni → Arrêt "Kintaikyo"
Environ 20 minutes

Pont Kintaimore

Le pont Kintai, construit en 1673, est l'un des ponts en bois les plus connus du Japon. Il n’y a que peu d’exemples dans le monde d'une telle structure formée de cinq arches de bois. Grâce à des travaux de reconstruction, nous pouvons profiter aujourd(hui encore de ce véritable joyaux d’architecture.
La zone est très riche en sites historiques, tels que le château d'Iwakuni, l’ancienne demeure de la famille Mekata et la porte nagaya de la famille Kagawa, mais aussi en musées, parmi lesquels le musée Iwakuni Choko, le musée d’art d'Iwakuni et le conservatoire des serpents blancs d'Iwakuni.
Le conservatoire des serpents blancs d'Iwakuni permet aux visiteurs d'observer une espèce de serpents blancs, classée Monument naturel par le gouvernement japonais, qui vit uniquement dans cette région. Ils pourront aussi en apprendre plus sur l’histoire et l’habitat de cette espèce au moyen de jeux et de maquettes.

  • Silvia Lawrence

    Le pont Kintai est sans doute le lieu le plus connu de Yamaguchi. Ce pont en bois composé d’arches a été initialement construit en 1673. Il a depuis lors été reconstruit plusieurs fois. Sa forme très caractéristique se fond parfaitement avec le paysage montagneux en arrière-plan et forme un tableau magnifique avec la rivière qui s’écoule tranquillement en dessous.

    Le musée d’art d’Iwakuni est l’endroit idéal pour en apprendre plus sur l’histoire de la région de Yamaguchi et plus particulièrement sur le rôle qu’ont joué les guerriers de cette région. L’impressionnante collection de sabres et d’armures du musée vous permettra également de découvrir les techniques artisanales complexes mises en œuvre et le sens symbolique de la fabrication des sabres et des armures.

    Nous avons déjeuné à l’Irori Sanzoku en extérieur, assis à des kotatsu (tables chauffantes équipées d’épaisses couvertures), qui se sont avérés être très confortables. Ce restaurant est connu pour ses boulettes de riz géantes Sanzoku Musubi, qui sont inspirées de celles qui étaient mangées autrefois par les bandits de grand chemin de la région ! La décoration est très soignée jusque dans les moindres détails et l’ambiance très agréable pour prendre un repas.

    Le centre de la ville de Yanai a su garder l’ambiance de l’époque d’Edo. Elle est connue pour ses lanternes traditionnelles en forme de poisson rouge qui illuminent les rues. J’ai bien entendu profité de l’occasion pour participer à un atelier pour apprendre à les fabriquer. La lanterne que j’ai fabriquée moi-même fera le meilleur des souvenirs à ramener chez moi aux États-Unis.

    J’étais très heureuse que ce voyage nous donne l’occasion de nous habiller en kimono et de faire une séance photo dans les jardins du Saikotei à Yamaguchi. J’étais stupéfaite de voir avec quelle rapidité l’habilleuse a noué la magnifique ceinture de mon kimono. Les photos de moi en kimono pendant mon voyage à Yamaguchi resteront pour moi un souvenir très précieux pendant de longues années.

    Le temple Ruriko-ji, avec sa pagode à cinq étages désignée Trésor national, est assurément l’un des temples les plus grandioses de tout le Japon. La quiétude qui entoure le temple est tout simplement remarquable. C’est vraiment un endroit que j’ai beaucoup aimé, notamment pour son jardin très esthétique et silencieux.

  • Noam Katz

    Le pont Kintai est situé dans la ville d’Iwakuni près de la frontière avec la préfecture de Hiroshima. Il a été désigné comme l’un des trois plus beaux ponts du Japon et est devenu l’un des symboles de la préfecture de Yamaguchi. Construit en 1673, ce pont en bois à la forme si caractéristique est rénové tous les 20 ans afin de préserver les techniques de construction traditionnelles.

    Le musée d’art d’Iwakuni présente de magnifiques expositions, notamment une d’armes traditionnelles telles que les katana. La majorité des objets exposés proviennent de la collection personnelle du conservateur du musée, qui fournit au public des explications très enrichissantes sur les expositions. J’ai notamment appris comment les armures des Daimyo étaient construites et la signification des décorations sur les casques ou les emblèmes des grandes familles.

    Au restaurant Irori Sanzoku construit dans les montagnes de Yamaguchi, nous avons pris un repas que je ne suis pas près d’oublier. Le restaurant a pour thème les sanzoku, des bandits du passé vivant dans les montagnes, et les plats sont servis dans d’immenses assiettes utilisées autrefois par ces bandits. Les spécialités du lieu sont une longue brochette de bambou composée d’énormes morceaux de poulet et une boulette de riz onigiri trois fois plus grosse que la normale. Les clients peuvent manger soit dans le restaurant décoré avec des armures de samouraï, soit sur des tables disposées dans le vaste jardin. En hiver, les tables sont remplacées par des tables chauffantes kotatsu pour que les clients gardent les jambes au chaud.

    Au Yanai Nishigura, nous avons commencé l’atelier de fabrication de lanternes en forme de poisson rouge par nous entraîner à dessiner le motif au pinceau. Après cela, ces lanternes étaient plus faciles à fabriquer que je ne l’avais imaginé. Je suis très content d’avoir pu fabriquer moi-même un de mes souvenirs de voyage.

    J’avais déjà porté un kimono une fois, mais ça m’a beaucoup plu de refaire l’expérience au Yamaguchi Saikotei. Et cette fois, j’ai pu me promener dans des jardins japonais et des quartiers anciens vêtu de cette tenue traditionnelle. J’ai passé un moment très agréable en ayant le sentiment d’avoir voyagé dans le passé.

    Le soir, nous avons visité le temple Ruriko-ji et sa pagode à cinq étages. L’image de cette majestueuse pagode au milieu de la nature m’a fait penser au Japon d’antan. J’ai beaucoup aimé l’atmosphère rustique qui se dégageait du toit en chaume de la pagode, qui contrastait avec les toits en tuiles de la majorité d’entre elles.

Bus Iwakuni
"Kintaikyo" → Gare JR de Shin-Iwakuni
Environ 15 minutes

Ligne JR Sanyo du Shinkansen
Gare de Shin-Iwakuni → Gare de Shin-Yamaguchi
Environ 30 minutes

Bus Super Hagi-go
Gare de Shin-Yamaguchi → Arrêt "Hagi Meirin Center"
Environ 60 minutes

Gensennoyado Hagihonjin

  • Silvia Lawrence

    Notre nuit à l’hôtel Hagihonjin a été magique. L’hôtel est construit au sommet d’une colline surplombant la ville de Hagi. La vue qui s’offrait à nous le matin au réveil était splendide. L’hôtel était également équipé de bains de sources chaudes en intérieur et en extérieur, ce qui nous a permis de bien nous détendre après une journée de voyage.
    Pour le dîner et le petit-déjeuner, l’hôtel proposait des menus traditionnels japonais absolument délicieux. Le sol de la chambre était recouvert de magnifiques tatamis, ce qui a encore embelli l’ambiance typiquement japonaise de notre séjour.

  • Noam Katz

    L’auberge japonaise Hagihonjin, dans laquelle nous sommes descendus, était tellement bien que j’aurais voulu rester plus longtemps. Le menu du dîner et le buffet pour le petit déjeuner étaient délicieux, mais également très copieux. J’ai particulièrement aimé les sources chaudes de l’hôtel qui nous ont permis de nous réchauffer le soir dans un des nombreux bains extérieurs de types différents. Le personnel a également été très chaleureux pendant tout notre séjour.

Troisième jour

Gensennoyado Hagihonjin

Bus Hagi Maaru
Arrêt "Gunji Chuzosho Ikohiroba-mae" → Arrêt "Hagi-shiyakusho"
Environ 20 minutes

Musée des Beaux-arts préfectoral Hagi et Pavillon commémoratif d'Uragamimore

Ce musée d’art situé en plein cœur de Hagi présente une belle collection d’ukiyo-e (estampes japonaises), de céramiques orientales et de poteries. Il a obtenu deux étoiles au Guide Vert Michelin Japon (4e édition révisée).

  • Silvia Lawrence

    Le Pavillon commémoratif d’Uragami du Musée des beaux-arts Hagi contient de nombreux objets d’art traditionnels et contemporains, en particulier des estampes ukiyo-e et des poteries d’Asie de l’Est. Mais ce que j’ai préféré dans ce musée est peut-être le bâtiment lui-même. L’architecte du musée, Kenzo Tange, a réussi à concevoir le bâtiment pour qu’il intègre au mieux les œuvres exposées. En marchant dans les couloirs, on a même l’impression d’avancer dans les rues de la ville basse de Hagi.

    La construction du château de Hagi remonte à 1604. Aujourd’hui encore, il est possible d’arpenter les rues de la ville basse telles qu’elles étaient autrefois. Vous aurez l’impression de voyager dans le temps en vous promenant dans la vieille ville tout en admirant les magnifiques jardins.

    Le Hagi Meirin Gakusha est un musée présentant le rôle qu’a joué la région de Yamaguchi à l’ère Meiji. C’est un endroit où tous les amateurs d’histoire pourront avoir une vue d’ensemble de cette période en découvrant les personnages importants et les héros de cette époque.

    Après notre visite du musée, nous sommes allés déjeuner au restaurant Hagi-goyomi situé dans le même bâtiment. Le menu comprenait une grande variété de spécialités locales. J’ai particulièrement aimé le riz à la châtaigne et les poissons.

    Le sanctuaire Motonosumi Inari-jinja est pour moi l’un des plus beaux sites de Yamaguchi, mais également l’un des paysages les plus grandioses de mon voyage au Japon. Le sanctuaire est idéalement situé en haut d’une falaise surplombant la mer. Les portiques torii sont les plus beaux que j’ai vus au Japon, même comparés à ceux de Kyoto ou de Miyajima. Tout en haut du dernier des 123 torii se trouve la boîte à offrande saisen la plus difficilement accessible du tout le Japon. J’ai bien essayé plusieurs fois de placer une pièce de 10 yens dans cette boîte, mais toutes mes tentatives se sont terminées par des échecs !

  • Noam Katz

    Le Pavillon commémoratif d’Uragami du Musée des beaux-arts Hagi ont été construits en 1996. Conçu par un architecte qui a également dessiné les plans de nombreux immeubles de Tokyo et d’autres villes, le musée est agencé de façon à reproduire la ville sous le château de Hagi. Des œuvres d’art oriental, telles que des gravures sur bois et des poteries de style hagi-yaki, sont exposées dans de larges pièces reliées entre elles par des couloirs.

    La ville basse de Hagi est un endroit que j’ai énormément aimé. C’était pour moi vraiment le clou du voyage. J’avais l’impression de me promener à l’époque d’Edo en marchant dans les ruelles étroites bordées de murs namako avec leur quadrillage noir et blanc. La résidence Kikuyake était de toute beauté. Nous avons même eu la chance de visiter les jardins très soignés de la résidence, qui ne sont d’habitude pas accessibles au public. Le musée Hagi Meirin Gakusha, aménagé dans une ancienne école, présente des expositions à la fois belles et enrichissantes. Des explications en anglais sont de plus disponibles pour les touristes étrangers.

    J’ai énormément apprécié le petit restaurant Hagigoyomi situé à l’intérieur du Hagi Meirin Gakusha. Très lumineux et avec une atmosphère à la fois japonaise et moderne, ce restaurant nous a proposé des plats très bien réalisés. J’ai trouvé les poissons-chirurgiens, appelés hagi, et les légumes locaux de saison particulièrement délicieux. Le service aussi était impeccable et très rapide.

    Je n’oublierai jamais le spectacle des 123 portiques torii rouges alignés devant le sanctuaire Motonosumi Inari-jinja et donnant sur une falaise à pic surplombant la mer du Japon. Je sais maintenant pourquoi ce lieu avait été recommandé dans une émission de télévision américaine. Ce sanctuaire est en effet aménagé d’une façon complètement différente des autres sanctuaires au Japon.

Train JR ligne principale Sanin
Gare de Tamae → Gare de Kottoi
Environ 70 minutes

Bus Tsunoshima
Gare JR de Kottoi → Arrêt "Hotel Nishinagato Resort Iriguchi"
Environ 15 minutes

Pont Tsunoshima Ohashimore

Visites recommandées

Le paysage magnifique du pont Tsunoshima Ohashi enjambant la mer d’Amagase, dont les eaux sont toujours bleu cobalt, attire de très nombreux touristes. Depuis son ouverture en 2000, ce pont a souvent été utilisé comme lieu de tournage pour des films, des publicités et des émissions de télévision. Avec ses 1 780 mètres, c’est l’un des plus longs ponts gratuits reliant une île isolée au Japon.

  • Silvia Lawrence

    La vue sur la mer depuis le pont Tsunoshima Ohashi est l’un des paysages qui m’ont le plus plu au Japon. La plage est vraiment magnifique ! Après avoir visité de nombreux sites historiques à Yamaguchi, j’étais heureuse de pouvoir admirer une des plus belles constructions modernes de la région parfaitement intégrée à un magnifique paysage naturel.

  • Noam Katz

    La préfecture de Yamaguchi borde à la fois la mer intérieure de Seto et la mer du Japon. Du côté des falaises rocheuses sur la mer du Japon, le pont Tsunoshima Ohashi, long de 2 km, a été construit par-dessus la mer vert émeraude pour relier l’île principale à l’île Tsunoshima. Cette petite île aux paysages magnifiques est souvent utilisée comme lieu de tournage pour des films. Les plus courageux pourront grimper l’escalier en colimaçon très raide du phare de Tsunoshima, construit en 1876, pour profiter d’une vue splendide sur la côte.

Bus Tsunoshima
Arrêt "Hotel Nishinagato Resort Iriguchi" → Gare JR de Kottoi
Environ 15 minutes

Train JR ligne principale Sanin
Gare JR de Kottoi → Gare de Nagatoshi : changez pour un train de la ligne JR Mine
Ligne JR Mine
Gare de Nagatoshi → Gare de Nagato-Yumoto
Environ 60 minutes

Yamamura Bekkan

  • Silvia Lawrence

    Nous sommes allés dîner et passer la nuit au Yamamura Annex, une auberge traditionnelle japonaise avec des sources chaudes naturelles (onsen). J’ai dormi dans une splendide suite de style japonais avec des tatamis. La cuisine était délicieuse et nous avons eu droit, pour le dîner et le petit déjeuner, à la spécialité locale : des plats au fugu.

  • Noam Katz

    J’ai apprécié tous les instants de mon séjour à l’hôtel Yamamura Annex. J’ai d’abord pris un bain chaud, puis je me suis habillé en kimono d’été yukata pour aller directement profiter d’un bain de pied situé juste à l’extérieur. J’avais vraiment l’impression d’être un habitant de la région en me promenant ainsi habillé en yukata. Chaque partie de l’hôtel était parfaitement aménagée et j’ai vraiment apprécié de disposer d’un bain de source chaude naturelle dans ma chambre.

Quatrième jour

Yamamura Bekkan

  • Silvia Lawrence

    Akiyoshidai est un plateau qui offre une magnifique vue. La promenade sur ce plateau s’est avérée être particulièrement intéressante. Il est possible d’aller sous terre dans l’immense grotte d’Akiyoshi pour profiter d’un décor différent. L’entrée de la grotte est superbe, mais j’ai également été surprise par la taille de l’intérieur qui m’a donné envie d’explorer plus loin cet endroit intriguant.

  • Noam Katz

    C’est deux lieux étaient, chacun à sa manière, vraiment uniques. Le plateau Akiyoshidai offre un paysage complètement différent des autres lieux visités. C’est un endroit que je recommande pour faire de la randonnée les jours de beau temps.
    Il y a des grottes dans tous les pays du monde, et également dans toutes les régions du Japon, mais je pense que rares sont celles qui offrent un spectacle comme celui de la grotte d’Akiyoshi. Il n’est pas trop difficile de se rendre jusqu’au fond de la grotte, mais la visite n’en reste pas moins exceptionnelle.

Ligne JR Mine
Gare de Nagato-Yumoto → Gare d’Asa : changez pour un train de la ligne JR principale Sanyo
Train JR de la ligne principale Sanyo
Gare d’Asa → Gare de Shimonoseki
Environ 1 heure et 40 minutes

Bus
Gare de Shimonoseki → Arrêt "Karato"
Environ 7 minutes

Marché Karatomore

Ce marché est un endroit très populaire où les habitants viennent acheter du poisson et des fruits de mer frais. Les vendredis, samedis et dimanches, ainsi que les jours fériés, les étals au rez-de-chaussée se transforment en restaurants ambulants proposant des sushis de poisson frais, des soupes de fugu fukujiru, des sashimis de fugu fukusashi et d’autres spécialités locales. Le marché, qui porte ces jours-là le nom d’ "Iki Iki Bakangai", a des airs de festival avec ses nombreux visiteurs japonais comme étrangers.

  • Silvia Lawrence

    Le marché Karato de Shimonoseki est le plus grand marché aux poissons que j’ai jamais vu. Dans la plupart des étals, vous recevez une boîte que vous pouvez remplir avec les sushis que vous aurez choisis. Et c’était les meilleurs sushis que j’ai goûtés de toute ma vie ! J’ai beaucoup aimé me promener entre les étals et les restaurants ambulants, tous très fréquentés. Les jours de beau temps, il est même possible de déguster son repas dehors, au soleil.

  • Noam Katz

    Si vous visitez le port de Shimonoseki, la plus grande ville de la préfecture, il ne faut surtout pas oublier d’aller au marché Karato, l’un des lieux les plus animés du port. Le marché est généralement destiné à la vente en gros, mais les vendredis, samedis, dimanches et jours fériés, les pêcheurs vendent leurs produits également aux particuliers. C’est donc l’endroit idéal pour se procurer beaucoup de poissons frais à des prix très avantageux.

Bus express
Arrêt "Karato" → Aéroport de Yamaguchi Ube
Environ 1 heure et 20 minutes

  • Silvia Lawrence

    J’ai pris part à une visite de la fabrique de saké Nagayama-honke à Ube. J’ai appris comment le saké était fabriqué et l’histoire de la fabrique. C’était très intéressant de pouvoir goûter à différentes variétés de saké ainsi que d’apprendre comment la saveur unique de chaque saké était élaborée.

  • Noam Katz

    Nous avons visité la fabrique de saké Nagayama-honke à Ube. C’est un endroit captivant que je trouve d’autant plus intéressant que la fabrique est aménagée dans un bâtiment de plus de 130 ans datant de l’ère Meiji. Après la visite, j’ai été très heureux de pouvoir goûter à différentes variétés de saké.

Aéroport de Yamaguchi Ubemore

L’aéroport de Yamaguchi Ube se situe proche de la ville et en même temps d’un environnement naturel avec de nombreux espaces verts et l’influence maritime de la mer intérieure de Seto, toujours très calme. Cet aéroport peut aussi mettre en avant un excellent taux de régularité.
Une attention particulière est apportée aux alentours de l’aéroport, avec par exemple l’aménagement du parc Fureai destiné à fournir un espace paisible et tranquille aux usagers.
Dans ce parc, les visiteurs pourront profiter de 900 rosiers appartenant à près de 140 espèces différentes.
Dans le hall des départs des vols intérieurs situé au premier étage (2F), un grand nombre de magasins proposent aux voyageurs des spécialités de la préfecture de Yamaguchi, telles que gâteaux, pâte de poisson kamaboko, poisson globe fugu et alcools locaux.
Les restaurants du premier étage (2F) proposent des menus autour de la rose. Il est très agréable de profiter de toutes ces boutiques dans le hall du premier étage (2F) après s’être promené dans le parc.

ANA (ANA Expericence JAPAN Fare) Afficher les détails

  • Silvia Lawrence

    Dans l’avion qui me ramenait à Tokyo depuis Yamaguchi, j’ai dégusté un soraben, c’est-à-dire une boîte repas bento qu’on mange dans l’avion ! Ces bento en vente dans un restaurant à côté de l’aéroport sont composés de riz, de différents poissons, de viande et de légumes. Dans le mien, tout était vraiment délicieux.

  • Noam Katz

    J’ai été très impressionné par le grand choix de boîtes repas bento disponibles. Les bento du restaurant situé à proximité de l’aéroport offraient des combinaisons de goûts intéressantes, comme un bento japonais aux beignets tempura assaisonnés au matcha et au sel, ou encore un bento occidental à la viande de bœuf roulée dans du jambon et au fromage.

Aéroport international de Tokyo-Haneda

  • Silvia Lawrence

    En visitant Tokyo et Yamaguchi, j’ai pu très bien voir le Japon des grandes villes, des petits villages, ainsi que le Japon rural traditionnel. Avant ce voyage, je ne connaissais pas grand-chose sur la région de Yamaguchi, mais j’ai été agréablement surprise par la beauté et la variété des paysages. C’est une région pleine de culture et d’histoire qui propose aux visiteurs de découvrir beaucoup de sites historiques majeurs. Il est très facile de se rendre à Yamaguchi depuis Tokyo grâce à l’avion qui raccourcit beaucoup le trajet. Je recommande donc ce voyage à tous ceux qui veulent avoir la meilleure expérience possible du Japon en un séjour relativement court.

  • Noam Katz

    J’ai beaucoup aimé l’ensemble du voyage et tous les endroits où je suis allé. J’aimerais que tout le monde sache qu’il est facile au Japon de sortir des grandes villes et d’aller visiter les régions rurales. Je suis persuadé que tout le monde pourra trouver à Yamaguchi ce qu’il y a de mieux au Japon, que ce soit des paysages à couper le souffle, une cuisine locale et des boissons délicieuses ou des traditions séculaires.

Suggestions des voyageurs

Le Japon est un pays qui offre à la fois des traditions profondes et des innovations technologiques très modernes. On ne peut pas trouver mieux que Tokyo pour faire l’expérience du Japon moderne, presque futuriste même, alors que la préfecture de Yamaguchi permet d’avoir un aperçu de la riche histoire du Japon et des magnifiques paysages de rizières. J’étais à l’origine surtout intéressée par la vie urbaine de la mégalopole de Tokyo, mais grâce au voyage à Yamaguchi, j’ai pu voir un côté du Japon très différent de Tokyo et en apprendre plus sur l’histoire et les traditions japonaises.

Silvia Lawrence
Blogueuse de voyages
Pays de résidence États-Unis
  • Loisirs

    Les voyages, la danse et la lecture

Suggestions des voyageurs

Le voyage a commencé à Tokyo où j’ai pu profiter de la vie urbaine de différentes façons. Nous sommes ensuite allés dans l’ouest du Japon dans la préfecture de Yamaguchi. Ce qui m’attendait là était très différent de Tokyo. J’y ai découvert des côtes magnifiques, des bâtiments historiques, des musées, des villages proposant sources chaudes et délicieuse cuisine, et bien d’autres choses encore.

Noam Katz
Passionné de culture japonaise, traducteur, interprète, journaliste, critique gastronomique, modèle, comédien, comédien de doublage
Pays de résidence Tokyo
Pays de naissance: États-Unis
  • Loisirs

    La photo, les cultures différentes, les voyages, la randonnée, le tennis, le cyclisme, les arts martiaux, etc.

  • Durée du séjour à Tokyo

    Plus de 10 ans

Autre itinéraire recommandé pour la même région

Partagez cette page !

Moyens de transport recommandés

Itinéraires touristiques recommandés

Autres itinéraires passionnants

Back to Top

COPYRIGHT © CHUGOKU+SHIKOKU × TOKYO ALL RIGHTS RESERVED.