We use cookies to improve your online experience. For information on the cookies we use and for details on how we process your personal information, please see our cookie policy . By continuing to use our website you consent to us using cookies.
OKAYAMA
  • TOKYO
  • OKAYAMA

PLEASURE BOATS

Commencez votre voyage installé dans un bateau moderne sur la rivière Sumida-gawa de Tokyo et rendez-vous ensuite à Kurashiki, un quartier directement contrôlé par le gouvernement bakufu de l’époque d’Edo. Voyagez à travers le temps, du Tokyo moderne jusqu’à l’époque d’Edo, sur le plus romantique des bateaux à rame.

Official Tokyo Travel Guide
https://www.gotokyo.org/fr/

Local government official website
https://www.okayama-japan.jp/fr/

Voyageurs

  • Traveled : July 2016 Boy
    Blogueur
    Pays de résidence Bangkok, Thaïlande
  • Traveled : July 2016 Pok
    Journaliste
    Pays de résidence Tokyo
    Pays de naissance: Bangkok, Thaïlande

Aéroport de Bangkok-Suvarnabhumi

ANA848 Rechercher les itinéraires depuis votre pays

  • Boy

    <Vuelo internacional>
    Nous sommes arrivés au Japon par un vol de la compagnie ANA. L'avion a décollé en fin de matinée, à 11 heures 25. J'ai apprécié le vol car il m'a permis d'arriver bien reposée avant le début de notre voyage au Japon.J'ai regardé beaucoup de films dans l'avion. J'ai pris un repas copieux également. J'étais assis côté hublot, mais comme la vitre du hublot atténue automatiquement la lumière, cela ne m'a pas fatigué les yeux. Nous sommes arrivés à 20 heures à Tokyo. Nous nous sommes reposés en prévision du voyage qui commençait dès le lendemain.

Aéroport international de Tokyo-Hanedamore

Aéroport international de Tokyo-Haneda

La porte du ciel de Tokyo. Au sein des terminaux sont présents de nombreux commerces de toutes sortes, et la terrasse panoramique située sur le toit permet notamment d'embrasser du regard la baie de Tokyo, permettant à tous les visiteurs, même ceux ne voyageant pas à partir de l'aéroport, d'en profiter.

Métropole de Tokyo

Premier jour

TOKYO

Restaurant Happoen et sophora du Japonmore

Restaurant Happoen et sophora du Japon

Le restaurant Happoen, souvent utilisé pour des banquets de mariage, est situé au milieu d’un vaste jardin japonais où poussent de nombreux sophoras du Japon. Le chef est très exigent et propose des menus traditionnels kaiseki, dont une magnifique sélection de menus différents chaque mois, et des menus originaux, conçus pour servir chaque aliment au bon moment et de la façon idéale pour en tirer la meilleure saveur, afin que les clients puissent ressentir le parfum de chaque saison en dégustant les plats tout en contemplant le jardin.

  • Boy

    <Happoen>
    Le Happoen m'a fait une très forte impression. Ce jardin japonais, qui existe depuis maintenant 400 ans, était d'une grande beauté. À tel point que l'on peut y rester toute une journée pour prendre des photos. Cela ne m'a donc pas étonné quand j'ai appris que chaque année, 2 000 couples japonais venaient y célébrer leur cérémonie de mariage. Il est également possible d'y organiser divers évènements ou séminaires. La beauté de ce jardin doit changer à chaque nouvelle saison : j'aimerais beaucoup pouvoir assister à ce spectacle.

    <Déjeuner : Enju>
    Pour le déjeuner, nous avons dégusté un repas de cuisine kaiseki au jardin Happoen. J'ai adoré. J'ai aussi apprécié de pouvoir assister à la fabrication des sushis. Dans ce restaurant, les plats sont présentés de façon très appétissante, et le serveur les apportait un par un.

  • Pok

    <Happoen>
    Le Happoen est un jardin dans le plus pur style japonais, construit il y a plus de 300 ans. Il abrite un grand nombre de bonsaïs, dont certains sont âgés de plus de 500 ans. Ce jardin est actuellement utilisé pour organiser cérémonies et séances de photos de mariage. Il abrite également un restaurant et un café : plongé dans l'atmosphère du Happoen, le repas que l'on y déguste est un véritable délice. La taille de ce jardin est idéale pour une promenade, et son architecture purement japonaise conviendra parfaitement à ceux qui voudront faire une pause.

    <Déjeuner : Enju>
    Cette fois, nous avons pris notre déjeuner au restaurant de cuisine japonaise Enju. Cet établissement propose des plats composés d'ingrédients de saison. J'ai pris un menu avec pour plats principaux des tenpura et des suhis, ainsi qu'un dessert japonais. C'était délicieux, et la quantité parfaite. Un lieu à visiter sans faute pour tous ceux qui aiment se plonger dans l'ambiance des jardins japonais tout en dégustant la cuisine de ce pays.

Ligne de métro Namboku
Shirokanedai → Tameike-sanno
Ligne de métro Ginza
Tameike-sanno → Asakusa
Environ 30 minutes

  • Boy

    <Metro>
    J'ai pris un grand plaisir à prendre le métro de Tokyo. Grâce au métro, nous avons pu suivre notre programme sans prendre de retard.

Train Tobu
Asakusa → TOKYO SKYTREE
Environ 3 minutes

TOKYO SKYTREE®more

TOKYO SKYTREE®

La tour Tokyo Skytree® est, avec ses 634 mètres, le tour la plus haute du monde. Elle est inscrite au Livre Guinness des records. Du haut de la plate-forme d’observation située à 350 mètres du sol, les visiteurs ont une vue à 360 degrés sur la région du Kanto, et peuvent même apercevoir le mont Fuji les jours de beau temps. Un autre couloir d’observation est aussi accessible à 450 mètres pour avoir une vue, toujours à 360 degrés, encore plus vaste sur le Kanto. La tour est illuminée de nuit alternativement un jour en bleu pâle "Iki" et le jour suivant en bleu-violet "Miyabi". Des illuminations spéciales sont aussi réalisées à chaque saison. Au pied de la tour, les touristes pourront trouver de nombreuses installations, notamment la galerie marchande Tokyo Solamachi contenant plus de 300 boutiques et restaurants de toutes sortes, un planétarium et un aquarium. Cette tour est la nouvelle fierté et le nouveau symbole de Tokyo.

  • Boy

    <Tokyo Skytree>
    J'avais vraiment hâte de visiter le Tokyo Skytree, car c'était la première fois que je m'y rendais. Ce qui m' tout d'abord surpris, c'est l'ascenseur qui se déplace à une vitesse de 600 m par seconde. Nous sommes arrivés au dernier étage en moins d'une minute. Et l'ascenseur se déplaçait de façon très fluide. La plate-forme d'observation aussi est formidable : on sent bien que l'on est dans la tour la plus haute du monde. Le tour de la plate-forme est en pente, et en marchant, il est possible d'admirer le paysage d'un point de vue encore plus haut, ce qui permet d'apercevoir des choses très différentes. La prochaine fois que je viendrai, j'aimerais bien y rester toute une journée.

  • Pok

    <Tokyo Skytree>
    C'est la première fois que je montais à la plate-forme d'observation. Je prends toujours cette tour en photo depuis l'extérieur, et je me contente de flâner dans la galerie marchande, mais cette fois je suis montée jusqu'en haut et j'ai pu profiter de la superbe vue à 360 degrés sur Tokyo. Là-haut, on ne se contente pas d'admirer le paysage : on peut également poser pour une photo-souvenir. Nous avons ensuite acheté un ticket pour le couloir d'observation "Tembo Galleria". L'ascenseur qui y mène est transparent, ce qui permet d'admirer le paysage en montant ou en descendant. Ce jour-là une exposition sur le thème d'Ultraman avait lieu dans le couloir d'observation, permettant de voir les répliques et les véritables outils de tournage exposés tout en faisant le tour. Il était également possible de lire l'histoire d'Ultraman au fur et à mesure de notre progression. Nous sommes ensuite redescendus à l'étage situé à 340 m d'altitude où l'on peut marcher sur un plancher vitré et prendre des photos en plongée.

Train Tobu
TOKYO SKYTREE → Asakusa
Environ 3 minutes

Croisière sur le fleuve Sumida-gawa (Hotaluna)more

Visites recommandées

Croisière sur le fleuve Sumida-gawa (Hotaluna)

La conception de la péniche Hotaluna s’est inspirée des vaisseaux spatiaux avec une forme prévue pour l’hydrodynamisme. Le concepteur y a aussi intégré des portes papillons et un pont permettant aux passagers de se promener sur le toit et ainsi profiter du paysage de l’extérieur. Une vitre à l’arrière de la péniche a été aménagée pour diffuser une faible lumière et éclairer le fleuve le soir venu à l’image des lucioles.

  • Boy

    <Croisière sur le fleuve Sumida-gawa>
    Mon rêve de faire une croisière est exaucé. La péniche utilisée était très moderne. Le placement est libre, mais cela n'a pas posé de problème. De toute façon, j'aime marcher et prendre des photos, je n'ai donc pas eu à m'asseoir.La croisière partait d'Asakusa et avait pour destination Odaiba. Nous sommes passés sous de nombreux ponts magnifiques. Après un certain temps, le toit s'est ouvert, et tous les passagers sont montés pour prendre des photos. C'était très amusant, j'y ai pris beaucoup de plaisir.

  • Pok

    <Croisière sur le fleuve Sumida-gawa>Nous avons emprunté une péniche de Tokyo Cruise, pour une croisière de 50 minutes ralliant Asakusa à Odaiba. Notre péniche était une Hotaluna (pouvant accueillir jusqu'à 261 passagers). L'intérieur du bâteau est transparent, laissant admirer les paysages du fleuve Sumida-gawa tout autour de soi. Nous avons descendu le fleuve est sommes arrivés à Odaiba exactement à l'heure. Le toit de la péniche peut s'ouvrir afin de laisser les passagers sortir et profiter de l'atmosphère des lieux. Après ouverture, il est possible de monter sur le toit. La péniche arrive ensuite à son terminus (Odaiba Seaside Park). On y trouve même une plage fréquentée par de nombreux baigneurs. Non loin d'elle se trouvent également un centre commercial et le siège de la chaîne de télévision Fuji TV.

Hotaluna
Asakusa → Odaiba
Environ 60 minutes

  • Boy

    <Promenade dans Odaiba>
    Odaiba est, selon moi, un endroit à visiter absolument. C'est l'un des plus beaux paysages de Tokyo. On y trouve une plage, et il est possible de s'y reposer et d'y prendre des photos. C'est un lieu public, mais très intéressant. Il est possible d'y admirer la statue de la Liberté avec un pont en arrière-plan. Ici, on prend vraiment conscience que l'on est à Tokyo.

  • Pok

    <Promenade dans Odaiba>
    Après notre arrivée à Odaiba, nous nous sommes rendus à pied au siège de la chaîne de télévision tokyoïte. Une promenade peu connue du grand public. À l'entrée du bâtiment se trouvait le Chibi Maruko-chan Cafe. Ce café tout mignon, joliment décoré à l'image du manga du même nom, propose une grande variété de menus pour se restaurer. De plus, il est possible de visiter le bâtiment. L'observatoire de forme sphérique nommé Hachitama est le symbole de ce bâtiment.

New Transit Yurikamome
Daiba → Shimbashi
Environ 15 minutes

  • Boy

    <Dîner à Shimbashi>
    L'endroit où nous sommes allés est l'un des restaurants locaux qu'il ne faut manquer sous aucun prétexte. C'est un restaurant d'oden. La carte était disponible en anglais. Je ne savais pas qui'l y avait autant de sortes d'oden. Je voulais tous les goûter, j'ai donc commandé un assortiment. C'est un restaurant magnifique, et j'ai beaucoup apprécié le fait qu'il y ait un endroit pour poser ses bagages.

  • Pok

    <Dîner à Shimbashi>
    Ce soir, nous avons dîné à Otako, un restaurant d'oden situé à Shimbashi. Ce restaurant a ouvert pendant l'ère Showa, en 1932, et poursuit donc ses activités depuis 84 ans. Le menu des oden est composé de plats mijotés nimono et de soupes dont la recette est propre au restaurant. Ce restaurant se trouve dans un quartier où de nombreux travailleurs de Tokyo viennent régulièrement boire un verre. Si vous venez en semaine, vous vous retrouverez sûrement plongé dans le tumulte des salariés venus bavarder après leur journée de travail.

ROYAL PARK HOTEL THE SHIODOME, TOKYO

  • Boy

    <Hébergement : Royal Park Hotel The Shiodome>
    Nous avons passé la nuit au Royal Park Hotel The Shiodome. Je pensais que nous arriverions un peu tard à l'hôtel, mais l'horloge située à proximité de celui-ci indiquait 20 heures environ. Les services proposés par l'hôtel étaient excellents. J'y avais passé la nuit précédente également, mais j'ai été placé dans une meilleure chambre, avec une belle vue. J'ai eu de la chance puisque j'ai eu droit à une chambre double. Le bureau qui était dans ma chambre m'a beaucoup plu. Il était équipé de toutes sortes de câbles de communication, ce qui était fort pratique.Comme la chambre était située dans les derniers étages, la vue était extraordinaire. J'ai pris mon petit-déjeuner en regardant la tour de Tokyo (car il y a un hall au 24e étage).

  • Pok

    <Hébergement : Royal Park Hotel The Shiodome>
    L'hôtel où nous passons cette nuit est le Royal Park Hotel The Shiodome qui se situe à Shimbashi. Les chambres sont de taille très convenable, leur décoration est moderne, et elles sont bien équipées. Les lits, tendres et confortables, ont eu raison de la fatigue générée par les visites de la journée. Dans cet hôtel, on peut choisir parmi deux sortes de petit déjeuner : occidental ou chinois. Nous avons choisi le petit déjeuner occidental, et j'ai particulièrement apprécié les saucisses. C'était excellent.

Deuxième jour

CHUGOKU(OKAYAMA)

  • Boy

    <JR>
    Les transports en train dans Tokyo étaient très rapides et pratiques. En voyage, le train est le meilleur moyen de transport. Ponctuel, il permet une gestion du temps efficace.

10:05 Aéroport international de Tokyo-Haneda

ANA653 (ANA Experience JAPAN Fare) Afficher les détails

  • Boy

    <Vol domestique>
    Cette fois, j'ai pu découvrir le vrai aéroport de Haneda. Le départ de Tokyo s'est fait au terminal 2, dédié aux vols domestiques. Notre destination était Okayama. Il est possible de s'enregistrer soi-même, et de confier ses bagages. Un peu plus d'une heure a suffi pour atterrir à Okayama.

  • Pok

    <Vol domestique>
    Pour ce voyage à destination d'Okayama, nous avons opté pour l'avion. Nous avons choisi la compagnie ANA : le temps de trajet jusqu'à l'aéroport d'Okayama est de 1 h 15 min.

11:20 Aéroport d'Okayama Momotaromore

11:20 Aéroport d'Okayama Momotaro

L’aéroport d'Okayama dessert trois aéroports nationaux (Tokyo, Sapporo et Okinawa) et quatre destinations internationales (Séoul, Shanghai, Hong Kong et Taipei), en plus d'organiser un grand nombre de vols charter.
Cet aéroport est très facile d’accès : il est à peine à 30 minutes en voiture du centre d'Okayama et à environ 10 minutes de la sortie d’autoroute la plus proche. Il est également facile de se rendre dans les principales villes voisines d'Okayama et Kurashiki en utilisant les lignes de bus. Sa position idéale à environ 2 heures de Kobe, Osaka, Hiroshima, Yonago, Takamatsu et Kochi par l’autoroute en font un aéroport très utilisé, non seulement dans la préfecture mais aussi dans toute la région pour les voyages d’affaires ou les séjours de vacances au Japon ou à l’étranger.

Navette aéroport
Aéroport d'Okayama → ouest de la gare d'Okayama
Environ 30 minutes

Ligne Higashiyama du tramway d'Okayama
en direction de Higashiyama
Okayama-Ekimae → Shiroshita
5 minutes

  • Boy

    <Tramway>
    Le tramway m'a beaucoup plu. Je pourrais faire une dizaine d'allers-retours pour regarder la ville.

  • Pok

    <Tramway>
    Non loin de la gare ferroviaire d'Okayama, vous pouvez prendre un des tramways de la ville d'Okayama. Comme pour les trains, Il est possible de payer son titre de transport soit en espèces, soit avec une carte à puce prépayée. Nous sommes montés à la station "Okayama-Ekimae", à destination de Shiroshita. De là-bas, nous avons marché jusqu'au jardin Korakuen.

A pied
10 minutes

Jardin Korakuen d’Okayama et château d’Okayamamore

Jardin Korakuen d’Okayama et château d’Okayama

Jardin Korakuen
Ce jardin a été désigné comme l’un des trois plus beaux jardins du Japon. Il a été créé il y a environ 300 ans par Ikeda Tsunamasa, le deuxième seigneur féodal du domaine d'Okayama. C’est un jardin seigneurial de style kaiyu (jardin à promenade) dans lequel de vastes étendues de gazon, des étangs, des collines et des pavillons de thé sont reliés par des chemins et des canaux.
Ce jardin a reçu 3 étoiles au Guide Vert Michelin Japon. Tous les ans, certains soirs d’été et d’automne, le jardin est ouvert exceptionnellement à l’occasion de l’évènement nocturne spécial "Jardin de rêve".

Château d'Okayama
Ce château a été construit en 1597 par le seigneur de guerre Ukita Hideie. Il a hérité du surnom de « U-jo » (château du corbeau) à cause des planches noires qui recouvre l’extérieur du château. Le donjon, désigné Trésor national avant d’être détruit par un incendie pendant la guerre, a été reconstruit.
Dans ce donjon, les visiteurs pourront profiter des nombreuses boutiques et salons de thé, ainsi que d’un stand où ils pourront gratuitement s’habiller en seigneur féodal ou princesse.

  • Boy

    <Déjeuner au Shikisai>
    Nous avons déjeuné dans le jardin Korakuen. Nous avons goûté un plat local renommé dans le restaurant situé devant le jardin. Il s'agissait de petits poissons aigres-doux. C'était très joliment présenté.

    <Jardin Korakuen>
    L'architecture du jardin Korakuen est vraiment fascinante. Des arbres divers et variés y sont plantés, et toutes sortes de choses sont à découvrir. La partie du jardin dédiée au jardin japonais était magnifique. Ce qui m'a surtout plu, ce sont les grues. Ce jardin doit être splendide en automne. J'ai aussi apprécié qu'il soit possible pour les visiteurs de participer à la cérémonie du thé dans un bâtiment ancien. Il faut absolument goûter aux délicieuses glaces à la prune.

    <Château d'Okayama>
    De nombreux objets historiques sont exposés dans le château d'Okayama. Et j'ai adoré pouvoir revêtir la tenue d'un seigneur féodal. Il est possible d'admirer le jardin depuis le point culminant du château.

  • Pok

    <Déjeuner au Shikisai>
    En arrivant au Korakuen, avant de visiter le jardin, nous nous sommes rendus au restaurant Shikisai pour le déjeuner. Proche de la mer, la ville d'Okayama est connue pour ses poissons et ses fruits de mer. Cette fois, nous avons pris un anago-don (plat de riz recouvert de congre). Le congre est un poisson semblable à l'anguille sans être aussi élastique, ce qui le rend plus facile à manger. Ce plat est servi accompagné d'une soupe aux nouilles soba chaude : un mariage absolument délicieux.

    <Jardin Korakuen>
    Après s'être rassasiés et avoir fait le plein d'énergie, nous nous sommes remis en route pour aller admirer le Korakuen, un jardin ayant obtenu 3 étoiles dans le Guide Vert Michelin. Construit il y a près de 400 ans, le Korakuen est l'un des plus anciens jardins du Japon. Les teintes de ses fleurs et de ses arbres changeant tout au long de l'année, il est possible de le visiter en toute saison. En plus du splendide jardin, nous avons également pu visiter le château d'Okayama, l'un des sites touristiques les plus renommés de la région. Cerise sur le gâteau, le jardin propose un service de thé et de pâtisseries japonaises. Comme il est possible de choisir de consommer à l'intérieur ou à l'extérieur d'une ancienne demeure, nous avons opté pour l'intérieur afin de pouvoir nous asseoir et déguster notre thé tout en admirant le jardin depuis la maison. À l'intérieur, nous avions une vue sur le jardin depuis la fenêtre. Quel plaisir de goûter à la beauté pleine de charme de ce paysage qui, en partie masqué par le cadre de la fenêtre en bambou, donnait l'impression d'admirer une œuvre d'art. Le jardin Korakuen propose également divers évènements tout au long de l'année.

    <Château d'Okayama>
    Le château d'Okayama a été bâti au XVIe siècle et compte parmi les plus anciens châteaux du Japon. Tout comme d'autres châteaux de l'archipel, il a été incendié et détruit au cours de l'époque Sengoku, puis restauré. À l'intérieur sont exposés les ornements qui servaient à décorer le château ainsi que des textes retraçant son histoire. En vous rendant au dernier étage, vous pourrez admirer le panorama sur la ville d'Okayama. De plus, des longues-vues sont mises à disposition pour profiter de la vue sur les quartiers avec encore plus de précision. Dans le château se trouve également un service proposant des costumes d'époque, vous permettant de revêtir tous ensemble des tenues de seigneur féodal ou encore de princesse.

Promenades dans Okayama (quartier Okayama Fruit Parfait)more

Promenades dans Okayama (quartier Okayama Fruit Parfait)

Okayama, surnommé le pays du soleil, est connu pour être le paradis des fruits, en particulier les pêches et le raisin muscat. Le quartier Okayama Fruit Parfait a été créé en 2009 pour permettre aux touristes de profiter plus facilement des magnifiques fruits cultivés dans la préfecture d'Okayama : plus de 30 restaurants proposent à Okayama une vaste sélection de parfaits préparés avec des fruits locaux.

  • Boy

    <Oshiro Chaya>
    J'ai trouvé que les parfaits étaient pleins de créativité. Nul doute qu'ils rencontreront du succès auprès des visiteurs thaïlandais. Cet établissement est l'un des lieux que l'on peut apercevoir dans le manga Détective Conan.

  • Pok

    <Oshiro Chaya>
    Après la visite du château, c'est l'heure du goûter. Le vieux château abrite une boutique de crèmes glacées appelée Oshiro Chaya. Nous sommes actuellement en juillet, en pleine saison des pêches, et comme nous n'avons pas encore goûté à ce fruit si cher à la légende de Momotaro depuis notre arrivée, nous essayons un dessert à la pêche dans ce restaurant. Le parfait à la pêche marie très bien la douceur et le parfum du fruit et de la glace avec la gelée. Cet établissement est aussi un lieu apparaissant dans le manga Détective Conan : un lieu à ne pas rater pour tout fan de Conan.

A pied
10 minutes

Ligne Higashiyama du tramway d'Okayama
en direction de Higashiyama
Shiroshita → Okayama-Ekimae
5 minutes

  • Boy

    <Dîner à Aeon Mall Okayama>
    Nous nous sommes rendus au centre commercial Aeon Mall Okayama pour trouver un endroit où dîner quelque chose de simple, fréquenté par les autochtones. La cuisine proposée était vraiment de grande qualité.

  • Pok

    <Dîner à Aeon Mall Okayama>
    Le soir, nous nous sommes rendus au centre commercial Aeon Mall. Nous y avons trouvé de quoi dîner sans aucune difficulté.

ANA Crowne Plaza Okayama

  • Boy

    <Hébergement : ANA Crowne Plaza Okayama>
    Nous sommes retournés dans nos chambres, puis avons pris un bain. L'hôtel est situé de l'autre côté de la gare. C'est un hôtel très commode car il se trouve non loin de nombreux moyens de transport et de restaurants. L'atmosphère dégagée par l'hôtel m'a également beaucoup plu, surtout au dernier étage au moment du petit déjeuner. Comme des tables étaient libres près de la fenêtre, le personnel m'a invité à m'y asseoir en priorité.

  • Pok

    <Hébergement : ANA Crowne Plaza Okayama>
    Nous sommes ensuite allés nous enregistrer à l'hôtel Ana Crowne Plaza qui se dresse à côté de la gare d'Okayama. Les chambres sont bien rangées et dotées de lits moelleux dans lesquels nous avons pu nous reposer confortablement. Le petit-déjeuner de l'hôtel est un buffet de plats occidentaux, mais un menu de cuisine japonaise élaboré avec des ingrédients locaux est également proposé.

Troisième jour

ANA Crowne Plaza Okayama

Marine Liner de la ligne JR Seto-Ohashi
(ligne Honshi-Bisan)
Okayama → Kojima
23 minutes

  • Boy

    <JR>
    Nous avons déposé nos bagages et sommes partis pour Kojima en train. Cela nous a pris à peine 30 minutes pour nous rendre dans la rue Kojima Jeans Street.

  • Pok

    <JR>
    Le déplacement entre la gare d'Okayama et celle de Kojima s'est fait très facilement.

Bus Shimoden Tokohai
Gare de Kojima → Kojima Bunka Center-mae
Environ 5 minutes

Kojima Jeans Streetmore

Kojima Jeans Street

Kojima, berceau des premiers jeans fabriqués au Japon, est encore aujourd’hui connu dans le monde entier pour son savoir-faire dans la production de denim japonais. La caractéristique principale des jeans de Kojima est leur texture unique, et ce quartier attire des touristes du monde entier à la recherche de jeans uniques.Les 400 mètres qui séparent l’ancienne demeure de la famille Nozaki du deuxième parc d'Ajino sont occupés par une foule de cafés, de magasins en tous genres et de boutiques vendant des jeans fabriqués à Kojima.

  • Boy

    <Musée du jean Betty Smith>
    Au musée du jean, j'ai fabriqué un strap pour téléphone portable. Le musée abrite un atelier où l'on peut découvrir les méthodes de fabrication des jeans. Il est également possible d'y décorer un jean, mais cela prend du temps. Un autre service proposé consiste à confectionner soi-même un jean unique au monde. Une fois terminé, il est possible de se le faire livrer à domicile.

  • Pok

    <Musée du jean Betty Smith>
    En arrivant à l'usine-musée Betty Smith, qui est considérée comme étant la première marque de jeans au Japon, il est possible de s'essayer soi-même à la confection d'objets à partir de denim. Nous avons fabriqués des porte-clés en jean. Pour ce faire, nous avons choisi les toiles et les boutons qui nous plaisaient, et avons procédé à la pose des boutons avec une presse. Nous nous sommes ensuite dirigés vers le musée qui renseigne sur l'apparition des premiers jeans au Japon, sur leur fabrication, et sur leur évolution des débuts jusqu'à nos jours. Enfin, nous nous sommes rendus au magasin d'usine Betty Smith où sont vendus des articles en dénim ainsi que des jeans à prix d'usine, très avantageux.

Bus Shimoden Tokohai
Kojima Bunka Center-mae → Gare de Kojima
Environ 5 minutes

  • Boy

    <Déjeuner au Setouchi no aji Seika>
    Comme nous étions encore à Kojima pour l'heure du déjeuner, nous sommes allés au restaurant de steaks Setouchi no aji Seika, situé seulement à quelques centaines de mètres de la gare ferroviaire. Leurs steaks sont délicieux, et il est possible de choisir la cuisson. La viande au fumet savoureux est si tendre qu'elle n'offre aucune résistance sous la dent : le paradis pour les amoureux de la viande de bœuf.

  • Pok

    <Déjeuner au Setouchi no aji Seika>
    Comme nous étions encore à Kojima pour l'heure du déjeuner, nous sommes allés au restaurant de steaks Setouchi no aji Seika, situé seulement à quelques centaines de mètres de la gare ferroviaire. Leurs steaks sont délicieux, et il est possible de choisir la cuisson. La viande au fumet savoureux est si tendre qu'elle n'offre aucune résistance sous la dent : le paradis pour les amoureux de la viande de bœuf.

Marine Liner rapide de la ligne JR Seto-Ohashi
(ligne Honshi-Bisan)
Kojima → Okayama
JR Sanyo
Okayama → Kurasihki
47 minutes

  • Boy

    <JR>
    Nous sommes allés à Kurashiki en train. Cela nous a pris à peine une heure. En chemin, on peut admirer le paysage champêtre.

Quartier de Kurashiki Bikanmore

Visites recommandées

Quartier de Kurashiki Bikan

Le quartier historique de Kurashiki Bikan est un parfait exemple de beauté architecturale du Japon traditionnel avec ses rangées de saules et le contraste saisissant des murs blancs et des murs namako (en quadrillage noir et blanc) se reflétant sur le rivière Kurashiki.Ce quartier s’est développé grâce au transport du riz, et aujourd’hui encore de nombreux entrepôts témoignent de ces activités passées.C’est aussi un quartier offrant beaucoup d’activités culturelles avec le musée d'art Ohara, où sont exposées des œuvres de peintres célèbres du monde entier, un musée de l’artisanat, un musée d’archéologie et un musée de jouets traditionnels.Autrefois utilisée par des bateaux transportant des marchandises, la rivière Kurashiki est maintenant empruntée par des bateaux transportant des touristes.

  • Boy

    <Quartier historique de Kurashiki Bikan>
    Le quartier historique de Kurashiki Bikan abrite des rues anciennes qui semblent nous plonger dans l'époque d'Edo. C'est un lieu qui, à mon avis, devrait plaire à tous les visiteurs. On y trouve de nombreux restaurants et boutiques de souvenirs dans le style d'autrefois. Et il y a même un café à chats. Nous avons participé à la confection de pâtisseries dont la tradition se transmet depuis 150 années. Une excellente expérience. On y trouve aussi le musée Momotaro. Je le recommande chaudement à tous les visiteurs car je m'y suis beaucoup amusé.

  • Pok

    <Quartier historique de Kurashiki Bikan>
    Après être arrivés à Kurashiki, nous nous sommes rendus dans le quartier de Kurashiki Bikan, un village ancien datant de l'époque d'Edo. À l'origine, les entrepôts appartenant aux commerçants de l'époque se succédaient le long des rues, mais ils ont été restaurés pour devenir de nos jours des magasins et des musées de toutes sortes. En arrivant au village, nous nous sommes d'abord rendus à la succursale de Kurashiki Bikan de la pâtisserie Kikkodo, afin de participer à un atelier de confection à la main de la célèbre pâtisserie nommée Mura Suzume. La pâtisserie abrite un coin café où il est possible de s'asseoir et déguster des gâteaux, ou encore de s'essayer à leur préparation. Pendant la préparation, le personnel vous accompagne et vous donne des conseils. Ensuite, nous sommes allés au musée Momotaro. Des objets en lien avec la légende de Momotaro sont exposés, et des attractions mettant en scènes des gens de l'époque sont également proposées. Puis nous sommes allés au café à desserts Parlor Kudamono Komachi. Ce café propose un très grand choix, et nous avons bien entendu opté pour un menu préparé avec le fameux fruit qu'est la pêche. Le goût du délicieux fruit s'accorde parfaitement à la crème glacée, ainsi qu'à l'atmosphère de l'établissement qui abrite une bambouseraie.
    *Les tarifs varient en fonction de la période.

Aéroport d'Okayama Momotaro

  • Boy

    <Vol domestique>
    Le vol à destination de Tokyo décollait à 19 h 55 pour atterrir à 21 h 55. Il était très rempli.

  • Pok

    <Vol domestique>
    L'aéroport abrite des boutiques et de petits restaurants. Nous avons acheté quelques souvenirs avant d'embarquer pour le retour. Comme lors du voyage aller, nous sommes rentrés avec la compagnie ANA. Nous sommes arrivés sans encombre à Tokyo, en à peine 1 heure et demie.

Aéroport international de Tokyo-Haneda

Suggestions des voyageurs

À l'occasion de ce voyage, nous avons visité les grandes villes de Tokyo et d'Okayama. Nous avons emprunté des moyens de transport de toutes sortes : vols domestiques, métro de Tokyo, monorails, tramways, bus, ou encore bateaux de croisière. Ce fut une expérience extraordinaire. Tokyo est une ville fascinante, qui m'a entraîné dans son effervescence. Et Okayama nous a fait découvrir ses beaux paysages ainsi que ses traditions et sa culture.

Boy
Blogueur
Pays de résidence Bangkok, Thaïlande
  • Loisirs

    La photographie, la lecture, le dessin

  • Nombre de voyages au Japon

    4 fois

Suggestions des voyageurs

Ce voyage nous mène de Tokyo à la préfecture d'Okayama, renommée pour la légende de Momotaro. Dans cette préfecture, l'été voit fleurir une multitudes de menus contenant des pêches. C'est l'occasion parfaite de se régaler de ces fruits bien sucrés et de visiter les lieux célèbres de la préfecture.

Pok
Journaliste
Pays de résidence Tokyo
Pays de naissance: Bangkok, Thaïlande
  • Loisirs

    La lecture、Etudier la culture japonaise

  • Durée du séjour à Tokyo

    1 ans

Autre itinéraire recommandé pour la même région

Partagez cette page !

Moyens de transport recommandés

Itinéraires touristiques recommandés

Autres itinéraires passionnants

Back to Top

COPYRIGHT © CHUGOKU+SHIKOKU × TOKYO ALL RIGHTS RESERVED.