We use cookies to improve your online experience. For information on the cookies we use and for details on how we process your personal information, please see our cookie policy . By continuing to use our website you consent to us using cookies.
TOTTORI
  • TOKYO
  • TOTTORI

SAND & BUILT-UP

Après avoir contemplé les gratte-ciel de Shinjuku du haut du Siège du gouvernement métropolitain de Tokyo, vous vous rendrez à Tottori sur la plus vaste étendue de dunes de sables du Japon où vous attentent des sculptures sur sable et différentes activités. Ce voyage vous fera découvrir un Japon encore méconnu.

Official Tokyo Travel Guide
https://www.gotokyo.org/fr/

Local government official website
https://www.tottori-tour.jp/en/

Voyageurs

  • Traveled : August 2016 Rhonda Krause
    Blogueuse canadienne pour travelyesplease.com
    Pays de résidence Canada
  • Traveled : August 2016 George Popescu
    Ecrivain
    Pays de résidence Tokyo
    Pays de naissance: Canada

Aéroport international de Vancouver

ANA115 Rechercher les itinéraires depuis votre pays

  • Rhonda Krause

    <Vol ANA de Vancouver à Tokyo>

    Le vol depuis depuis Vancouver jusqu'à Tokyo était très confortable et agréable. Le service était formidable et j'ai trouvé le personnel navigant aimable et attentif. Les cabines, y compris les sanitaires, sont restées parfaitement propres durant toute la durée du vol.
    Les passagers se sont vu distribuer un oreiller ainsi qu'une couverture, afin de rester bien au chaud et bien installés pendant le vol. Moi qui n'arrive habituellement pas à dormir en avion, j'ai pu dormir grâce au confort procuré par le repose-pieds réglable et l'appuie-tête. Il y avait assez de place pour les jambes et je ne me suis pas sentie à l'étroit même quand le passager assis devant moi inclinait son fauteuil.
    La sélection de films disponibles sur les écrans présents au dos des fauteuils était bonne. J'ai apprécié le programme original d'ANA intitulé « Sky Eye » qui présente les endroits à visiter, la cuisine et l'artisanat de chaque région du Japon.
    La nourriture servie pendant le vol était délicieuse et nutritive. Nous avons eu droit à un dîner chaud (à choisir parmi 2 différents), un petit déjeuner froid, un petit encas, et des boissons. J'ai aimé par-dessus tout la glace aux gousses de vanille servie au dessert.

Aéroport international de Tokyo-Hanedamore

Aéroport international de Tokyo-Haneda

La porte du ciel de Tokyo. Au sein des terminaux sont présents de nombreux commerces de toutes sortes, et la terrasse panoramique située sur le toit permet notamment d'embrasser du regard la baie de Tokyo, permettant à tous les visiteurs, même ceux ne voyageant pas à partir de l'aéroport, d'en profiter.

Métropole de Tokyo

Premier jour

TOKYO

Observatoire de l'Hôtel de ville de Tokyomore

Visites recommandées

Observatoire de l'Hôtel de ville de Tokyo

Depuis cet observatoire, les visiteurs pourront observer Tokyo à 202 mètres au-dessus du sol. Pour gravir les 202 mètres et atteindre le 45e étage, ils emprunteront un ascenseur dédié à l'observatoire qui les y emmènera en 55 secondes. En plus de la vue magnifique, les touristes pourront aussi profiter d’un salon de thé et d’un restaurant dans ce hall.

  • Rhonda Krause

    <Observatoire de l'Hôtel de ville de Tokyo>

    La vue depuis l'observatoire était splendide, d'autant plus qu'il faisait beau temps. Ce fut amusant d'observer les endroits de Tokyo que j'avais déjà visités depuis un point de vue différent. Je recommande cet observatoire aux voyageurs car l'entrée est gratuite.

    <Déjeuner : Gensai Ichijo, restaurant japonais à Shinjuku>

    L'atmosphère purement japonaise de ce restaurant est magnifique, et j'ai également apprécié la salle privative dans laquelle nous avons mangé. La nourriture était fraîche, à la vue comme au palais, et était présentée de belle manière. Le personnel prêtait attention à ses clients. C'est la première fois que je goûtais les sashimis, et j'ai trouvé que c'était un plat qui demandait une certaine habitude. J'ai trouvé le menu fastueux pour un déjeuner.

  • George Popescu

    <Observatoire de l'Hôtel de ville de Tokyo>

    Ce fut très amusant d'admirer librement Tokyo depuis le ciel et de découvrir la boutique proposant de nombreux souvenirs. Il est possible de parcourir l'observatoire et de voir la ville sous de multiples angles.

    <Déjeuner : Gensai Ichijo, restaurant japonais à Shinjuku>

    Le restaurant dégage une atmosphère emplie de tradition et le personnel, plein d'attention, porte les costumes d'autrefois. La carte est très éclectique, proposant une grande variétés de plats et de mets exotiques.

Ligne Toei Oedo
Tochomae → Ryokgoku
25 minutes / 270 yens

  • Rhonda Krause

    <Promenade à Ryogoku>

    Ça m'a beaucoup amusée de voir un lutteur de sumo partir après avoir terminé son entraînement.
    Le petit jardin situé à côté du stade Ryogoku Kokugikan est un endroit très joli, idéal pour faire une pause. Les tortues dans l'étang étaient adorables !

  • George Popescu

    <Promenade à Ryogoku>

    Le musée du sumo est vraiment sympa. On peut y voir des photos des champions du passé. En sortant du musée, nous avons eu la chance de croiser un véritable lutteur qui venait de terminer son entraînement.

Musée d'Edo-Tokyo more

Musée d'Edo-Tokyo

Dans ce musée les visiteurs pourront en apprendre plus sur l’histoire et la culture d’Edo et de Tokyo, et sur la vie quotidienne des habitants de cette capitale. L’exposition permanente comprend des reproductions taille réelle du pont de Nihonbashi et des théâtres de l’époque d’Edo, ainsi que d’autres maquettes reproduisant des bâtiments de l’ère Meiji, tels que le Rokumeikan et le quartier de Ginza Rengagai. Le musée contient également de nombreuses collections de ukiyo-e, de kimonos et d’objets de la vie quotidienne exposés pour chaque saison qui permettront aux visiteurs d’apprendre de façon ludique l’histoire de cette ville.

  • Rhonda Krause

    <Musée d'Edo-Tokyo>

    Habituellement, je visite peu les musées au cours de mes voyages, mais j'ai beaucoup apprécié le musée d'Edo-Tokyo. Ce n'était pas comme dans un musée ordinaire où se succèdent les peintures et leur plaque explicative ou les petits objets exposés derrière une vitrine qu'on ne peut pas toucher. J'ai été totalement conquise grâce aux différentes zones interactives présentes çà et là.
    J'ai adoré les grandes répliques du pont et du théâtre, ainsi que les vitrines montrant de petites figurines. C'est un musée qui explique de manière aisément compréhensible l'histoire de Tokyo, un endroit remarquable pour étudier le passé de cette ville. Je recommande ce musée à toutes les personnes qui projettent de visiter Tokyo.

  • George Popescu

    <Musée d'Edo-Tokyo>

    Ce vaste musée abrite des bâtiments grandeur nature, ainsi que de nombreux dioramas représentant la vie à l'époque d'Edo. On peut y voir des miniatures représentant les bâtiments, les véhicules, les gens et les animaux de cette époque. Le musée met également à disposition des outils à taille réelle que l'on peut saisir et manipuler afin de comprendre comment vivaient les gens à l'époque.

Ligne Toei Oedo
Ryokgoku → Tsukishima
8 minutes / 220 yens

Ile de Tsukishimamore

Ile de Tsukishima

S’il fallait citer un plat représentatif des quartiers populaires de Tokyo, ce serait sans doute les galettes monjayaki. Ce plat a pour origine les mojiyaki fabriqués chez les vendeurs de bonbons pour enfants ou les restaurants ambulants en faisant cuire de la pâte et en lui donnant la forme de lettres (monji). Le nom de ce plat a changé avec le temps pour devenir monjayaki. Autrefois mangé par les enfants à l'heure du goûter, ce plat est devenu populaire et la "rue monjayaki" à Tsukishima en a fait sa spécialité. Il existe maintenant un grand nombre de versions de ce plat. Pour ceux qui déguste un monjayaki pour la première fois, il est conseillé de demander au serveur de le faire cuire et d’expliquer la façon de le déguster. C’est le plat idéal pour goûter à la saveur authentique des quartiers populaires de Tokyo.

  • Rhonda Krause

    <Tsukishima>

    Tsukishima est un quartier qu'apprécieront les personnes qui aiment flâner et visiter boutiques et restaurant.

    <Dîner : Tsukishima Komachi, restaurant de monja et d'okonomiyaki à Tsukishima>

    Un restaurant populaire, à l'atmosphère animée, qui m'a semblé idéal pour un dîner chaleureux entre bons amis. J'ai aimé assister à la préparation des plats à notre table. C'est la première fois que je mangeais des monja, et j'ai trouvé leur consistance unique.

  • George Popescu

    <Dîner : Tsukishima Komachi, restaurant de monja et d'okonomiyaki à Tsukishima>

    Le restaurant est petit, confortable et propose des spécialités culinaires. J'ai apprécié les monja et les okonomiyaki, composés de viandes et produits de la mer divers, ou encore uniquement de légumes, ainsi que la bière que j'ai dégustée en accompagnement.

Ligne Toei Oedo
Tsukishima → Shiodome
7 minutes / 180 yens

ROYAL PARK HOTEL THE SHIODOME, TOKYO

  • Rhonda Krause

    <Hébergement : Royal Park Hotel The Shiodome>

    Je recommande chaudement cet hôtel à tous les voyageurs. Très pratique pour les personnes venant de l'aéroport de Haneda, il permet d'accéder aisément aux lignes de métro et au train de la ligne JR.
    Les chambres de l'hôtel à l'atmosphère pleine de raffinement possèdent de nombreuses commodités. J'ai adoré le bureau assez large pour travailler, et ses nombreuses prises pour mes appareils électroniques. Le personnel à la réception était aimable, professionnel et rendait de multiples services. Le petit déjeuner était délicieux avec son large choix de plats occidentaux, et j'ai adoré la vue sur la ville depuis le restaurant du petit déjeuner et depuis le salon.

  • George Popescu

    <Hébergement : Royal Park Hotel The Shiodome>

    L'hôtel est superbe. Le bâtiment et l'aménagement des chambres sont modernes et pleins de style. Les personnes de la réception étaient aimables et amicales, et le petit déjeuner que l'on nous a servi était délicieux. Il se présentait sous la forme d'un buffet, et l'on pouvait le déguster tout en admirant la superbe vue sur la tour de Tokyo et le quartier de Shinbashi.

Deuxième jour

CHUGOKU(TOTTORI)

  • Rhonda Krause

    <Train>

    Le train de la ligne JR était à l'heure et confortable. Il est très pratique pour circuler dans Tokyo.

  • George Popescu

    <Train>

    Le train est arrivé à l'heure, et le trajet de Shimbashi à Hamamatsucho n'a pris qu'un instant. Nous avons utilisé des tickets achetés préalablement et avons passé les portillons sans difficulté.

09:45 Aéroport international de Tokyo-Haneda

ANA295 (ANA Experience JAPAN Fare) Afficher les détails

  • Rhonda Krause

    <Aéroport de Haneda>

    Haneda est bien plus proche que Narita, ce qui est appréciable. Grâce à la présence de panneaux et de plans, j'ai trouvé aisément mon chemin autour de l'aéroport. J'ai trouvé fort pratiques les lieux proposant des prises pour brancher son ordinateur portable ou son téléphone mobile en attendant son avion. Tous mes vols sont partis à l'heure.

  • George Popescu

    <Aéroport de Haneda>

    L'avion était relativement petit, et nous avons pu nous asseoir à l'arrière, ce qui fut très intéressant. Pendant le vol d'une durée de 1 heure et 20 minutes, on nous a notamment proposé de l'eau et du jus de fruit, puis nous sommes arrivés à l'aéroport de Tottori.

11:00 Aéroport de Tottorimore

11:00 Aéroport de Tottori

Cet aéroport a pris le nom d' "Aéroport de Tottori Sakyu Conan » en référence aux célèbres dunes de sable (sakyu en japonais) de Tottori et de la série de manga très populaire Détective Conan écrite par Aoyama Gosho, originaire de Hokuei dans la préfecture de Tottori. Ce changement de nom est destiné à faire connaître l’aéroport en utilisant la notoriété de ce site touristique et de ce manga. Mais ce n’est pas seulement le nom qui a changé, cette "gare du ciel" s’est également habillée aux couleurs de Détective Conan et un grand jeu d’enquête est organisé à l’intérieur de l’aéroport les week-ends et jours fériés pour permettre non seulement aux voyageurs, mais aussi à tous les visiteurs, de profiter de ce site touristique.

Navette aéroport
Aéroport de Tottori → Gare JR de Tottori
7 minutes / 180 yens

  • Rhonda Krause

    <Bus depuis l'aéroport de Tottori Sakyu Conan>

    Le bus depuis l'aéroport de Tottori Sakyu Conan est commode, il permet aux voyageurs de se rendre très aisément de l'aéroport à la gare de Tottori. J'ai vraiment apprécié de ne pas avoir à attendre le bus, puisqu'ils viennent stationner aux heures d'arrivée des avions.

    <Déjeuner au Takumi Kappo>

    L'atmosphère authentiquement japonaise de ce restaurant était superbe. L'intérieur était de toute beauté, et nous avons pris notre repas dans une salle privative. La cuisine était vraiment excellente et j'ai apprécié pouvoir choisir un plat dans un menu secondaire.

  • George Popescu

    <Bus depuis l'aéroport de Tottori Sakyu Conan >

    Le bus nous attendait au terminal de l'aéroport de Tottori-Conan à notre arrivée. Aussitôt après être descendus de l'avion, nous sommes montés dans le bus et avons rapidement rejoint la gare de Tottori.

    <Déjeuner au Takumi Kappo>

    Nous avons eu droit à un superbe déjeuner dans ce restaurant traditionnel. Le menu est intégralement en japonais, mais avec un peu d'aide et quelques explications, chacun a pu commander ce qu'il souhaitait et se régaler d'un excellent repas. J'ai apprécié de pouvoir choisir parmi différentes sortes de desserts, comme de la pastèque, un café glacé ou un thé glacé.

Taxi à 1 000 yens
Environ 25 minutes / 1 000 yens

  • Rhonda Krause

    <Taxi à 1 000 yens>

    Le taxi à 1 000 yens est fort commode pour les voyageurs souhaitant circuler dans la ville et voir les différents lieux touristiques. Pour 3 heures de disponibilité, 1 000 yens est un tarif très avantageux pour tous les touristes souhaitant économiser de l'argent. Nul besoin également d'attendre le taxi après avoir visité un lieu, ce qui permet également de gagner du temps.
    Je recommande chaudement le taxi à 1 000 yens à ceux qui projettent de voyager à Tottori.

  • George Popescu

    <Taxi à 1 000 yens>

    J'ai apprécié l'office du tourisme de Tottori. Les employés qui parlent anglais vous donnent des idées de lieux à visiter, et il est possible de s'inscrire pour le taxi à 1 000 yens.

Côte d'Uradomemore

Côte d'Uradome

Située à l’intérieur du géoparc Sanin Kaigan, la côte d’Uradome est une ria qui s’étend sur quinze kilomètres d’est en ouest, depuis le promontoire de Kugami jusqu’au mont Shichi à proximité d'Iwami. Cette côte offre un contraste magnifique entre le paysage brut des falaises, des grottes et des rochers sculptés par l’érosion provoquée par les vents et les vagues de la mer du Japon, et les plages paisibles de sable blanc bordées par une mer transparente, des forêts de pins et quelques promontoires. En plus de faire le tour de la côte et des îles voisines en bateau, les visiteurs pourront aussi s’adonner aux sports nautiques tels que le kayak de mer ou la plongée au tuba.

  • Rhonda Krause

    <Promenade en bateau parmi les îles de la côte d'Uradome>

    J'ai adoré cette promenade en bateau car elle offre de superbes paysages. Ce fut très agréable d'admirer la belle forme des rochers, l'eau d'un bleu limpide et les multiples grottes.
    Une brochure rédigée en anglais est diponible, les touristes peuvent la lire avant ou après la promenade en bateau.
    La glace à l'encre de calmar sortait de l'ordinaire et était vraiment délicieuse. Nous avons bien ri de nos langues devenues toutes noires après dégustation !

  • George Popescu

    <Promenade en bateau parmi les îles de la côte d'Uradome>

    La promenade en bateau est fantastique. Lorsque le bateau quitte la jetée, on peut voir de nombreuses mouettes et il est possible de leur donner à manger. Plus le bateau s'approche des îles et plus il ralentit afin de vous laisser admirer le paysage et l'eau bleue et limpide. La glace à l'encre de calmar était bonne, et n'avait pas du tout un goût étrange. C'était délicieux.

Taxi à 1 000 yens
Environ 20 minutes / 1 000 yens

Dunes de sable de Tottori et musée du sablemore

Visites recommandées

Dunes de sable de Tottori et musée du sable

Situées dans le géoparc de Sanin Kaigan, les dunes de sable de Tottori s’étendent sur 2,4 kilomètres du nord au sud, et 16 kilomètres d’est en ouest. C’est l'un des ensembles de dunes les plus vastes du Japon. Les touristes apprécient particulièrement la beauté des motifs dessinés par le vent provenant de la mer du Japon sur la surface du sable. Le tout premier musée au monde exposant des sculptures sur sable, le Musée du sable, a ouvert ses portes non loin des dunes. Les meilleurs sculpteurs sur sable du monde y présentent leurs œuvres à la fois fines et grandioses, en se conformant en concept du musée qui est : "Faites le tour du monde avec le sable". Le musée présente des œuvres basées sur un thème différent chaque année.

  • Rhonda Krause

    <Dunes de sable de Tottori>

    Les dunes de sables étaient formidables ! C'est d'autant plus intéressant que la plupart des gens ne s'attendent pas à ce genre de paysage au Japon. Vus du sommet de ces dunes massives, les motifs tracés par le vent dans le sable étaient splendides.
    J'ai aussi apprécié le musée du sable, bien plus que je ne m'y attendais. La taille des sculptures réalisées avec du sable et la minutie de leurs détails m'ont beaucoup impressionnée. J'ai adoré l'évènement qui prenait pour thème l'Amérique du Sud, car il s'agit de la destination de mon prochain voyage.
    Pour toute personne se rendant à Tottori, les dunes de sable et le musée du sable sont à ne manquer sous aucun prétexte.

  • George Popescu

    <Dunes de sable de Tottori>

    Les dunes de sable de Tottori sont uniques de par leur taille. Elles sont si proches de la mer qu'en glissant sur le sable jusqu'en bas, on arrive au bord de l'eau limpide. Non loin sont cultivés de magnifiques plantes et arbres, ainsi que des fleurs propres à cette région. Le musée du sable aussi était superbe : les œuvres extraordinaires réalisées par les artistes du monde entier étaient époustouflantes.

Taxi à 1 000 yens
Environ 20 minutes / 1 000 yens

Ligne principale JR Sanin
Tottori → Kurayoshi
30 minutes / 1 420 yens en train express,
et 1 heure / 670 yens en train normal

  • Rhonda Krause

    <Côte Hakuto>

    Nous avons pu profiter du paysage magnifique en longeant la côte Hakuto en voiture. Ce qui m'a plu par-dessus tout fut le coucher de soleil derrière l'île sur laquelle se dresse un portail torii.
    J'ai également aimé la légende du lapin blanc (hakuto). C'était une histoire intéressante !

  • George Popescu

    <Côte Hakuto>

    En cours de chemin vers l'auberge, nous sommes passés par la côte Hakuto. C'est un lieu calme, pittoresque, célèbre pour sa légende du lapin blanc (hakuto). L'endroit idéal pour faire une pause et admirer la vue sur la mer et la petite île d'où est venu le lapin de la légende.

Navette gratuite
Environ 30 minutes

Misasa Onsen Izanro Iwasaki

  • Rhonda Krause

    <Dîner : Izanro Iwasaki>
    Le dîner à Izanro Iwasaki était très traditionnel et un régal pour les yeux. Le restaurant dégageait une bonne ambiance et offrait un service impeccable. On nous a servi une grande variété de plats, et tout était de la plus grande fraîcheur.

    <Hébergement : Izanro Iwasaki>

    Les chambres traditionnelles à la japonaise étaient splendides. Elles étaient spacieuses, offraient une belle vue, et étaient confortables même en dormant sur le sol.
    Ce que j'ai le plus apprécié fut le onsen (bain thermal) construit comme un jardin de pierres. Il était composé de plusieurs bains, en intérieur comme en extérieur, et j'ai pu me détendre de ma longue journée.
    Je recommande à toute personne visitant le Japon d'essayer au moins une fois les onsen au cours de leur voyage.

  • George Popescu

    <Dîner : Izanro Iwasaki>

    Lors du dîner à l'auberge, nous avons pu déguster de nombreux plats de cuisine japonaise tels que poissons, fruits de mer et légumes. Le repas était servi dans le respect de la tradition, et nous avons pu discuter tout en découvrant les multiples saveurs.

    <Hébergement : Izanro Iwasaki>

    La chambre était assez grande et était dotée d'une petite salle de réunion ainsi que d'un coin cuisine avec évier et réfrigérateur. La vue aussi était magnifique puisque la fenêtre donnait sur toute la vallée et la rivière. Le petit déjeuner traditionnel était délicieux, et présenté de manière très soignée.

Troisième jour

Misasa Onsen Izanro Iwasaki

Bus Hinomaru ligne Agei-Misasa
Onsen Iriguchi → Mitokusan Sando Iriguchi
Environ 15 minutes / 420 yens

Temple Sanbutsu-ji sur le mont Mitokumore

Temple Sanbutsu-ji sur le mont Mitoku

Le temple Sanbutsu-ji est un temple bouddhiste construit sur les hauteurs du mont Mitoku culminant à 900 mètres d’altitude. Le bâtiment le plus sacré, le Nageire-do, a été construit dans la cavité d’une falaise. C’est un bâtiment unique au monde qui a été désigné Trésor national. Sa période de construction demeure vague, mais on raconte que le moine En no Ozuno, fondateur de la pratique bouddhiste Shugendo, aurait pris un temple situé dans la plaine et l’aurait jeté pour l’incruster dans une falaise grâce au pouvoir tiré du bouddhisme. Les touristes devront emprunter un chemin de montagne difficile pour voir le Nageire-do de près, mais un lieu d’observation a également été aménagé proche de la route, au pied du mont. Les visiteurs trouveront aussi à proximité les sources Misasa Onsen du mont Mitoku qui, en tant que "Lieu de purification des six racines et de guérison des six sens, plus dangereux trésor national du Japon et sources ayant l’une des plus fortes teneurs au monde en radon", ont été désignées Patrimoine du Japon le 24 avril 2015.

  • Rhonda Krause

    <Visite au temple Sanbutsu-ji du mont Mitoku>

    La marche dans le mont Mitoku et son ascension étaient formidables. C'était dur et demandait de la concentration, mais la vue depuis les temples à proximité du sommet m'a complètement fait oublier les efforts effectués. Le temple Nageire-do en particulier est un endroit unique. Bâti dans le flanc de la montagne, c'est un temple très simple mais plein de beauté, et quand on le voit, on se dit que ça valait la peine de monter !
    Je recommande l'ascension du mont Mitoku aux personnes en bonne forme physique, qui aiment se dépenser et être au contact de la nature.

    <Onsen>

    Comme nous avions tous beaucoup transpiré après la marche, j'étais ravie de pouvoir me baigner dans le onsen. Prendre un bain dans un onsen, c'est ressortir en pleine forme, en ayant fait le plein d'énergie.

    <Déjeuner au Shimizuan>

    J'ai adoré manger du shabu-shabu car cela m'a rappelé les fondues que l'on mange au Canada. C'est la première fois que je goûtais au crabe et j'ai trouvé cela délicieux !

  • George Popescu

    <Visite au temple Sanbutsuji sur le mont Mitoku>

    Le mont Mitoku est fait pour les aventuriers. L'ascension est haletante et quelque peu dangereuse, mais la vue depuis le sommet est splendide. Le temple construit dans la montagne il y a plus de 1 000 ans est à ne manquer sous aucun prétexte.

    <Déjeuner au Shimizuan>

    Le restaurant est vraiment intéressant. Nous avons eu la chance de déguster un shabu-shabu traditionnel avec du crabe et du mochi, dans la grande salle du premier étage. Le plus appréciable fut de pouvoir préparer soi même son plat et de se voir servir 7 sortes de mochi aux saveurs différentes.

Bus Hinomaru ligne Agei-Misasa
Mitokusan Sando Iriguchi → Gare de Kurayoshi
Environ 40 minutes / 690 yens

Train JR express Super Matsukaze
Kurayoshi → Yonago
Ligne JR Sakai
Yonago → Sakaiminato
1 heure et 25 minutes / 3 020 yens

Route Shigeru Mizuki et mémorial Shigeru Mizukimore

Route Shigeru Mizuki et mémorial Shigeru Mizuki

La Route Shigeru Mizuki est un lieu touristique très populaire situé à Sakaiminato, la ville où a grandi le mangaka Shigeru Mizuki. Non seulement cette route de 800 mètres de long qui relie la gare de Sakaiminato aux arcades de Honmachi est peuplée de 174 statues en bronze représentant les personnages fantastiquess de Mizuki, mais les touristes pourront également tomber nez-à-nez avec ces fantômes et ces esprits à la source Kappa, au sanctuaire Yokai, où ils sont présents lors de la divination sacrée omikuji, sur les tampons de la poste et les boîtes aux lettres, et dans à peu près tous les endroits de la ville. Au mémorial Shigeru Mizuki qui se trouve également dans cette rue, les visiteurs pourront découvrir des expositions présentant les œuvres et tout l'univers créé par ce mangaka, qui était également un aventurier et effectua des recherches sur les yokai, êtres fantastiques du folklore japonais. Ce mémorial contient aussi des dessins et des autographes tracés de la main même de Mizuki lorsqu’il visita le mémorial.

  • Rhonda Krause

    <Route Shigeru Mizuki>

    Je n'avais encore jamais entendu parler des monstres traditionnels japonais, les yokai, donc j'ai appris beaucoup de choses dans ce musée. C'était très intéressant de découvrir Shigeru Mizuki et les yokai qu'il dessinait. Plus les statues de yokai se succédaient sur le bord de la route menant au musée, plus je marchais en ayant hâte d'y arriver. C'est sans aucun doute un endroit formidable pour les amateurs de Shigeru Mizuki et de son œuvre.

    <Dîner au Kyoshotei>

    Le diner au Kyoshotei fut lui aussi fastueux mais succulent. J'ai apprécié de pouvoir griller la viande à notre table et de goûter à différentes parties du bœuf. Le flan servi au dessert était délicieux lui aussi.

  • George Popescu

    <Route Shigeru Mizuki>

    Nous avons arpenté la route Shigeru Mizuki et avons pu admirer sur le bord de celle-ci les statues de monstres traditionnels japonais, les yokai. Au bout de la route se trouve un musée où l'on peut découvrir l'histoire de ces yokai, la vie de Shigeru Mizuki et les différents lieux qu'il a visités pour se documenter.

    <Dîner au Kyoshotei>

    Le restaurant était très intéressant et la salle où nous nous trouvions procurait une sensation d'intimité avec son mur circulaire entourant une table ronde. Nous avons dégusté différentes pièces de bœuf ainsi que des légumes typiques du Japon. Ici aussi il nous fut permis de préparer la cuisine en accord avec nos envies.

Ligne JR Sakai
Sakaiminato → Aéroport de Yonago
Environ 15 minutes / 190 yens

A pied
Environ 5 minutes

Aéroport de Yonagomore

Aéroport de Yonago

L’aéroport de Yonago est la plaque tournante des transports dans la région de Sanin. Il est proche de nombreux sites touristiques, tels que le mont Daisan, le plus haut sommet du Chugoku, Kaike Onsen, la source thermale avec le plus de débit de la région de Sanin, ou encore la route Shigeru Mizuki peuplée de fantômes à Sakaiminato. En 2010, cet aéroport a pris le surnom d’aéroport de Yonago Kitaro pour faire connaître cet aéroport en utilisant le nom d'un manga très populaire au Japon, Kitaro le repoussant, créé par Shigeru Mizuki, un des plus grands auteurs de manga par ailleurs originaire de Sakaiminato. L’aéroport est décoré avec des objets et des vitraux représentant Kitaro et les autres créatures de cet univers, mais contient également toutes les installations dignes d’une "gare aérienne" telles que des magasins vendant les spécialités locales et un restaurant avec vue sur les pistes.

  • Rhonda Krause

    <Aéroport de Yonago Kitaro>

    C'est un aéroport petit mais charmant, où les voyageurs peuvent aisémént acheter de quoi se restaurer, se désaltérer ou encore des souvenirs. La fenêtre en vitrail était très jolie.
    Ce fut un vol ordinaire mais confortable, et de la fenêtre nous avons pu voir le mont Fuji au moment du coucher du soleil.

  • George Popescu

    <Aéroport de Yonago Kitaro>
    Nous somme partis depuis l'aéroport de Yonago Kitaro. L'aéroport est tout petit mais on trouve à l'intérieur une société de location de voitures.

ANA (ANA Experience JAPAN Fare) Afficher les détails

Aéroport international de Tokyo-Haneda

Suggestions des voyageurs

Ce voyage était fantastique, je suis pleinement satisfaite de son contenu. Bien organisé jusque dans ses moindres détails, avec une excellente sélection d'activités de découverte et de lieux à visiter, j'ai aimé ce voyage pour la variété de ses expériences. Nous avons pu apprécier les activités en plein air ainsi que les visites de musées, de temples et de sanctuaires, sans se limiter à un seul type de tourisme.

Rhonda Krause
Blogueuse canadienne pour travelyesplease.com
Pays de résidence Canada
  • Loisirs

    Loisirs en plein air. J'aime visiter des pays possédant une riche culture, une histoire passionnante, une architecture traditionnelle et offrant de multiples activités en pleine nature.

  • Nombre de voyages au Japon

    2 fois

Suggestions des voyageurs

Le voyage dans son ensemble fut très intéressant, riche en informations et amusant. Les destinations choisies étaient variées, et ce fut un plaisir de les visiter. Les personnes que nous avons rencontrées étaient formidables, très amicales et aimables.

George Popescu
Ecrivain
Pays de résidence Tokyo
Pays de naissance: Canada
  • Durée du séjour à Tokyo

    3 ans

Autre itinéraire recommandé pour la même région

Partagez cette page !

Moyens de transport recommandés

Itinéraires touristiques recommandés

Autres itinéraires passionnants

Back to Top

COPYRIGHT © CHUGOKU+SHIKOKU × TOKYO ALL RIGHTS RESERVED.