We use cookies to improve your online experience. For information on the cookies we use and for details on how we process your personal information, please see our cookie policy . By continuing to use our website you consent to us using cookies.
  • TOKYO
  • OKAYAMA

PLEASURE BOATS

Commencez votre voyage installé dans un bateau moderne sur la rivière Sumida-gawa de Tokyo et rendez-vous ensuite à Kurashiki, un quartier directement contrôlé par le gouvernement bakufu de l’époque d’Edo. Voyagez à travers le temps, du Tokyo moderne jusqu’à l’époque d’Edo, sur le plus romantique des bateaux à rame.

Official Tokyo Travel Guide
http://www.gotokyo.org/fr/

Local government official website
http://www.okayama-japan.jp/fr/

Voyageurs

  • Traveled : August 2017 Sarah Dawalibi
    Pays de résidence France, Paris
  • Traveled : August 2017 Samantha
    Pays de résidence Tokyo
    Pays de naissance: France

Aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle

ANA216 Rechercher les itinéraires depuis votre pays

  • Sarah Dawalibi

    Le vol ANA Paris-Tokyo s'est bien déroulé. J'ai eu la chance de prendre l'avion spécialement décoré aux couleurs du film Star Wars et c'était très rigolo d'être accueilli par l'hôtesse de l'air et Yoda. Les sièges sont très confortables et on a suffisamment de place pour les jambes. Le repas était excellent avec également un bon choix de films pour se divertir pendant le vol. A l'arrivée à l'aéroport d'Haneda, c'est facile de rejoindre le centre de Tokyo en utilisant le Monorail.

Aéroport international de Tokyo-Hanedamore

La porte du ciel de Tokyo. Au sein des terminaux sont présents de nombreux commerces de toutes sortes, et la terrasse panoramique située sur le toit permet notamment d'embrasser du regard la baie de Tokyo, permettant à tous les visiteurs, même ceux ne voyageant pas à partir de l'aéroport, d'en profiter.

Métropole de Tokyo

Premier jour

TOKYO

Restaurant Happoen et sophora du Japonmore

Le restaurant Happoen, souvent utilisé pour des banquets de mariage, est situé au milieu d’un vaste jardin japonais où poussent de nombreux sophoras du Japon. Le chef est très exigent et propose des menus traditionnels kaiseki, dont une magnifique sélection de menus différents chaque mois, et des menus originaux, conçus pour servir chaque aliment au bon moment et de la façon idéale pour en tirer la meilleure saveur, afin que les clients puissent ressentir le parfum de chaque saison en dégustant les plats tout en contemplant le jardin.

  • Sarah Dawalibi

    Le jardin Happo-en est un oasis à l'atmosphère calme. On peut se promener autour des étangs et y voir les célèbres carpes coi du Japon. Il y a également une magnifique collection de bonsais. Cette ambiance romantique populaire auprès des couples, propose aussi de se reposer en buvant un thé matcha dans la traditionnelle maison de thé.

  • Samantha

    Happo en fait partie de ces gemmes cachées dans le centre de Tokyo, une petite pause loin de la population et l'excitation de la ville. Le jardin enchante avec ses petits secrets de l'ancienne vie japonaise, depuis la maison de thé jusqu'au petit lac où s'épanouissent les carpes japonaises colorées.

Ligne Namboku, Tokyo Metro
Shirokanedai → Korakuen
Environ 20 minutes / 200 yens

Ligne Toei Oedo
Kasuga → Ryogoku
Environ 10 minutes / 220 yens

  • Sarah Dawalibi

    Le restaurant Sakura est situé au 25ème étage de l'immeuble du Dai-ichi Hotel à Ryogoku. Il y a une super vue sur Tokyo et notamment sur la Sky Tree. Pour le repas il y a un buffet pour les entrées et les desserts avec un large choix de spécialités japonaises.

  • Samantha

    Le restaurant japonais Sakura ne manquera pas de combler tous les fans du Japon, qu'ils soient amateurs de photographie ou amateurs de la cuisine japonaise. La vue imprenable sur Tokyo coupe le souffle, et on se sent presque plus grands que la Sky Tree que l'on peut apercevoir au loin.

Musée Sumida Hokusaimore

Connu et apprécié du monde entier, l'artiste Katsushika Hokusai est né près de l'actuelle rue Hokusai-dori dans l'arrondissement de Sumida. Pendant près de 90 ans, il a passé presque toute sa vie dans cet arrondissement, où il a produit un grand nombre d'œuvres d'exception.
Ce musée présente l'œuvre de Hokusai et propose des expositions thématiques ainsi que des activités de vulgarisation afin de transmettre de manière accessible les liens qui unissaient l'artiste à Sumida.

  • Sarah Dawalibi

    Le Sumida Hokusai Museum est un nouveau musée à Tokyo, ouvert en novembre 2016, consacré à l'oeuvre de Katsushika Hokusai, un des artistes japonais les plus connus du monde. C'est lui qui a dessiné les célèbres estampes des Trente-six vues du mont Fuji. Le musée propose aussi des expositions temporaires. L'architecture du Sumida Hokusai Museum, réalisée par l'architecte japonaise Sejima Kazuyo est également exceptionnelle.

  • Samantha

    Le Sumida Hokusai Museum est un édifice à l'architecture unique qui crée la sensation de l'avenir proche et inspire les photos. Les oeuvres du peintre Hokusai permettent de redécouvrir l'art de l'ukiyo e, spécialité de l'ère Edo - principalement de la peinture sur bois. Parmis tant d'oeuvres se trouve la fameuse vague de Kanagawa, tellement connue que pouvoir la découvrir est vrai est toujours une certaine émotion.

Environ 20 minutes

Croisière sur le fleuve Sumida-gawa (Hotaluna)more

La conception de la péniche Hotaluna s’est inspirée des vaisseaux spatiaux avec une forme prévue pour l’hydrodynamisme. Le concepteur y a aussi intégré des portes papillons et un pont permettant aux passagers de se promener sur le toit et ainsi profiter du paysage de l’extérieur. Une vitre à l’arrière de la péniche a été aménagée pour diffuser une faible lumière et éclairer le fleuve le soir venu à l’image des lucioles.

  • Sarah Dawalibi

    Afin de découvrir les nouveaux points d'intérêts de Tokyo je vous conseille la croisière sur la rivière Sumida sur le bateau Hotaluna. C'est une expérience unique et vous aurez la possibilité de vivre une croisière au design futuriste. Le départ se fait depuis Asakusa. On y trouve des temples historiques et des boutiques de souvenirs traditionnels, je vous suggère donc d'y faire un tour avant de monter à bord du bateau. La croisière sur la Sumida se termine dans le quartier d'Odaiba. Pour finir, la vue depuis le Rainbow Bridge est de toute beauté.

  • Samantha

    Pour se rendre à Odaiba, une des recommendations les plus populaires est la Sumida River Cruise avec le bateau Hotaluna. Le design de se bateau de croisière attire l'attention des touristes comme des japonais, avec possibilité d'admirer la baie de Tokyo depuis son toit ou de de reposer à l'intérieur de regarder le paysage tokyiote défiler à travers les nombreuses fenêtres qui composent le bateau.

Hotaluna
Asakusa → Odaiba
Environ 60 minutes / 1 560 yens

  • Sarah Dawalibi

    Odaiba est l'un des quartiers de Tokyo les plus modernes. Un des monuments les plus connus d'Odaiba c'est la statue de la Liberté, qui est la réplique de la statue de la Liberté de Paris. Une autre statue populaire, c'est celle du Gundam, une série d'animation japonaise qui met en scène des robots.

  • Samantha

    Odaiba est un des quartiers les plus populaires de Tokyo. Mais contrairement au reste de la ville, Odaiba est un quarier très aeré qui permet de se détendre loin des foules compressées. De nombreuses effigies et bâtiments peuvent être visités, parmis les choix les plus intéressants vous trouverez la statue de Gundam ou celle de la Statue de la Liberté (reproduction). Le choix est large en restaurants et boutiques avec vue sur le Rainbow bridge, et pourquoi ne pas faire un tour en roue géante pour voir la vue sur tout Odaiba?

New Transit Yurikamome
Daiba → Shimbashi
Environ 15 minutes / 320 yens

  • Sarah Dawalibi

    Le Hibiki est un restaurant situé au 47ème étage du Caretta Shiodome. La vue sur Tokyo y est vraiment spectaculaire. On voit notamment très bien l'île artificielle d'Odaiba. L'idéal c'est d'y arriver assez tôt pour profiter des belles couleurs du coucher du soleil. La cuisine japonaise y est raffinée est très joliment présentée. C'est très varié, on peut manger de tout, du poisson comme de la viande et les plats sont très copieux. Le restaurant est bien climatisé, donc n'oubliez pas de prendre un gilet ou une veste même s'il fait très chaud dehors. Il y a également un grand choix de whisky car Hibiki est une célèbre marque de whisky japonaise.

  • Samantha

    Le restaurant Hibiki propose bien évidemment le célèbre whiskey japonais Hibiki, mais de plus la cuisine japonaise offerte sera une des plus distinguées qui vous aurez l'occasion d'essayer à Tokyo. Le restaurant en lui même est élégant, agréable et reposant et la vue en hauteur sur les grattes ciel de Tokyo hypnotisent tout au long du repas.

Royal Park Hotel The Shiodome

  • Sarah Dawalibi

    Le Royal Park Hotel Shiodome est un excellent hôtel situé tout près du quartier à la mode de Ginza et du célèbre marché aux poisson Tsukiji. Les chambres sont modernes et confortables. Le petit-déjeuner buffet est excellent, avec beaucoup de choix, que ce soit de la nourriture européenne ou japonaise. On peut prendre son petit-déjeuner avec vue sur la Tokyo Tower. Le personnel de l'hôtel est souriant et parle bien anglais.

  • Samantha

    Le Royal Park Hotel à Shiodome vous offrira une des plus belles vues de Tokyo, sans oublier le côté pratique de l'hotel qui est situé au centre de la ville. L'hotel en lui même est très élégant et invitant, avec une superbe lounge bar pour se reposer et apprécier la vue. Les chambres sont comfortables et reposantes, le staff est parfaitement bilingue et professionnel.

Deuxième jour

CHUGOKU(OKAYAMA)

Aéroport international de Tokyo-Haneda

ANA (ANA Expericence JAPAN Fare) Afficher les détails

  • Sarah Dawalibi

    L'aéroport d'Haneda est à 40 minute de l'hôtel. J'ai beaucoup aimé les fauteuils massant à l'aéroport qui permettent de se relaxer en attendant l'embarquement. Le voyage avec ANA pour aller de Tokyo à Okayame a duré une petite heure et tout s'est très bien passé.
    Le service est aux petits soins et l'on nous accueille avec le sourire, j'ai pu passer un moment très agréable. Devant l'aéroport d'Okayama il y a un arrêt de bus, on peut rejoindre le centre ville en environ trente minutes.

  • Samantha

    L'aéroport de Haneda est plus facile d'accès que celui de Narita, plus proche et permet d'utiliser le mono rail qui présente une chouette balade au dessus de la ville de Tokyo. Le vol jusqu'à Okayama ne prend qu'un peu plus d'une heure avec un staff à l'écoute et un confort très agréable pour le voyage. ANA fait partie de ces compagnies de vol au sujet desquelles on ne s'inquiète pas. Jamais de retard, une équipe à l'écoute et agréable et un service impeccable qui donne envie de voler avec eux à nouveau.

Aéroport d'Okayamamore

L’aéroport d'Okayama dessert trois aéroports nationaux (Tokyo, Sapporo et Okinawa) et quatre destinations internationales (Séoul, Shanghai, Hong Kong et Taipei), en plus d'organiser un grand nombre de vols charter.
Cet aéroport est très facile d’accès : il est à peine à 30 minutes en voiture du centre d'Okayama et à environ 10 minutes de la sortie d’autoroute la plus proche. Il est également facile de se rendre dans les principales villes voisines d'Okayama et Kurashiki en utilisant les lignes de bus. Sa position idéale à environ 2 heures de Kobe, Osaka, Hiroshima, Yonago, Takamatsu et Kochi par l’autoroute en font un aéroport très utilisé, non seulement dans la préfecture mais aussi dans toute la région pour les voyages d’affaires ou les séjours de vacances au Japon ou à l’étranger.

Navette de l'aéroport d'Okayama
Aéroport d'Okayama → Sortie ouest de la gare d'Okayama
Environ 30 minutes / 760 yens

Ligne JR Ako
Gare d'Okayama → Gare d'Imbe
37 minutes / 580 yens

  • Sarah Dawalibi

    J'ai pu manger de très bons sushi au restaurant Kokorozushi à Imbe. C'est un restaurant traditionnel tout petit, mais plein de qualités. Le chef cuisinier prépare à manger devant vous derrière le comptoir et la nourriture est incroyablement fraîche et délicieuse.

    Située au milieu de rizières verdoyantes, la ville est célèbre pour les poteries de Bizen, qu'on reconnait à leurs teintes sobres.Les poteries de Bizen est un des types de poterie les plus anciens du Japon. Le conservatoire du bizenyaki explique que ceux qui le fabriquent sont des "trésors nationaux vivants" et la valeur de ces pièces est extrêmement élevée.

  • Samantha

    Kokorozushi, ou le sushi du coeur. Le nom de ce petit restaurant de quartier parle de lui même. Des sushi d'une fraicheur rare, même au Japon, préparés avec expertise par un staff souriant et agréable dans un restaurant simple et chaleureux à la décorationt tout à fait nippone. A vous de choisir si vous voulez vous asseoir au comptoir ou sur les tatamis!

    Bizen ware est l'un des produits les plus typiques de la préfecture d'Okayama. Cet art fait partie des Rokkoyo, les six arts traditionnels de poterie japonaise. Les amateurs de céramique pourront apprécier les nombreuses compétences qui ont été transmises depuis des centaines d'années.

Musée du sabre japonais de Bizen Osafunemore

Inauguré le 6 septembre 1983, ce musée est principalement dédié au sabre japonais. Il est situé à Osafune, un bourg de la ville de Setouchi qui a prospéré en tant que haut-lieu de la fabrication de sabres à partir de l'époque de Kamakura où virent le jour de nombreux forgerons d'exception.
16 sabres sont visibles dans la salle d'exposition du rez-de-chaussée, et 23 dans celle du 1er étage. Des documents expliquant les différents équipements qui habillent la lame et les processus de fabrication et de polissage sont également exposés.

  • Sarah Dawalibi

    Le musée du sabre japonais est un lieu extrêmement intéressant. Il y a beaucoup de vieux et très beaux sabres exposés, mais le plus intéressant, c'est d'assister au travail des artisans forgerons japonais. Les visiteurs qui le souhaitent peuvent même participer et marteler l'acier en fusion. Osafune, qui fait partie de la ville de Setouchi, est également accessible en train depuis Okayama.

  • Samantha

    Le musée Bizen Osafune montre comment les anciennes armes des samourai étaient forgées, à la force des bras et de l'expérience de ses maîtres forgerons. Le musée est riche en explications et en objets historiques, avec des vidéos et textes en anglais. Des artistes sur place vous feront des démonstrations, et bien entendu parmis les plus belles épées japonaises de l'archipel sont entreposées à l'étage pour votre visite.

Ligne JR Ako
Gare d'Imbe → Gare d'Okayama
37 minutes / 580 yens

  • Sarah Dawalibi

    Doppo-kan est une brasserie traditionnelle de bière et de saké à Okayama. Ici, il y a même un restaurant où l'on peut déguster de la bière et du saké. J'ai beaucoup aimé la décoration, l'ambiance et la gentillesse du service.

  • Samantha

    Doppokan, un grand restaurant dans un petit quartier. Les plats japonais sont modernes et inventifs, et la qualité au rendez-vous. Le restaurant fourni des bières aux goûts innovants qui se marieront parfaitement avec vos plats.

Hôtels et autres établissements d'hébergement à proximité de la gare d'Okayama

  • Sarah Dawalibi

    L'hôtel Okayama Plaza est un business hôtel de type classique, avec des chambres fonctionnelles, propres et confortables. Il est situé juste en face du château d'Okayama et on a une belle vue sur le château depuis la salle du petit-déjeuner.

  • Samantha

    Le Plaza Hotel d'Okayama vous offrira d'une part l'avantage d'être à deux minutes à pieds du fameux jardin Korakuen, et vous permettra d'apprécier votre copieux petit déjeuner en hauteur avec une vue agréable sur Okayama.

Troisième jour

Hôtels et autres établissements d'hébergement à proximité de la gare d'Okayama

Ligne Higashiyama du tramway d'Okayama
En direction de Higashiyama
"Okayama-Ekimae" → "Shiroshita"
5 minutes / 100 yens

Jardin Korakuen d'Okayama et château d'Okayamamore

Jardin Korakuen
Ce jardin a été désigné comme l’un des trois plus beaux jardins du Japon. Il a été créé il y a environ 300 ans par Ikeda Tsunamasa, le deuxième seigneur féodal du domaine d'Okayama. C’est un jardin seigneurial de style kaiyu (jardin à promenade) dans lequel de vastes étendues de gazon, des étangs, des collines et des pavillons de thé sont reliés par des chemins et des canaux.
Ce jardin a reçu 3 étoiles au Guide Vert Michelin Japon. Tous les ans, certains soirs d’été et d’automne, le jardin est ouvert exceptionnellement à l’occasion de l’évènement nocturne spécial "Jardin de rêve".

Château d'Okayama
Ce château a été construit en 1597 par le seigneur de guerre Ukita Hideie. Il a hérité du surnom de « U-jo » (château du corbeau) à cause des planches noires qui recouvre l’extérieur du château. Le donjon, désigné Trésor national avant d’être détruit par un incendie pendant la guerre, a été reconstruit.
Dans ce donjon, les visiteurs pourront profiter des nombreuses boutiques et salons de thé, ainsi que d’un stand où ils pourront gratuitement s’habiller en seigneur féodal ou princesse.

  • Sarah Dawalibi

    Le jardin de Korakuen est un des trois plus beaux jardins du Japon et il vaut à lui seul de venir jusqu'à Okayama.Le jardin a été construit il y a environ 300 ans, il est placé autour du château d'Okayama. Pour se reposer pendant la visite, il faut aller boire un matcha dans une maison de thé traditionnelle.

    Kushibe-Futon est un petit restaurant traditionnel à Okayama. La spécialité ce sont les brochettes et les produits sont sains et de bonne qualité. Le service est très rapide et efficace.

  • Samantha

    Le jardin Korakuen et le chateau Okayama composent les deux visites obligatoires d'Okayama. Ne pas les voir serait rater deux joyaux de la culture japonaise. Le jardin, vaste, artistiquement organisé et aéré, représente le talent des plus grands artistes de jardinerie japonaise. Il est éclairé la nuit pendant l'été, permettant aux japonais du coins de se détendre en sirotant une bière dans le Beer Garden. Le château domine la ville et la région et vous offrira quelques unes des plus belles pièces d'histoire et d'art d'Okayama, y compris les petits dragons protecteurs que l'on peut apercevoir sur les toits (ils crachent de l'eau pour éteindre les incendies).

    Le Kushibe-Futon offre une grande variété de brochettes japonaises, que se soit viande, poisson ou légume. Le cadre est japonais et reposant au centre de la ville, le staff rapide et efficace.

Ligne Higashiyama du tramway d'Okayama
En direction d'Okayama-Ekimae
"Shiroshita" → "Okayama-Ekimae"
5 minutes / 100 yens

Ligne principale JR Sanyo et ligne JR Hakubi
Gare d'Okayama → Gare de Kurashiki
19 minutes / 320 yens

Maison de la famille Ohashimore

Classée bien culturel important par l'Etat, la maison de la famille Ohashi est un bâtiment représentatif des maisons typiques du centre de Kurashiki.
Les ancêtres de cette famille étaient des guerriers au service du clan Toyotomi qui vécurent quelques temps, après le siège d'Osaka, non loin de l'actuel Nakashima, en périphérie de la ville de Kurashiki, avant de s'implanter en 1705 à Kurashiki, où ils se sont considérablement enrichis grâce à l'exploitation de rizières et de marais salants, ainsi qu'à la finance.
Avec sa nagayamon, une porte placée au milieu du long bâtiment qui était interdite à l'époque, ses murs namako (en quadrillage noir et blanc), ses fenêtres et ses treillages de bois typiques de Kurashiki, elle a su conserver son aspect de demeure de riche marchand. Pénétrer dans la salle de réception vous transportera dans un temps révolu.

3 minute

Quartier historique de Kurashiki Bikanmore

Le quartier historique de Kurashiki Bikan est un parfait exemple de beauté architecturale du Japon traditionnel avec ses rangées de saules et le contraste saisissant des murs blancs et des murs namako (en quadrillage noir et blanc) se reflétant sur le rivière Kurashiki.Ce quartier s’est développé grâce au transport du riz, et aujourd’hui encore de nombreux entrepôts témoignent de ces activités passées.C’est aussi un quartier offrant beaucoup d’activités culturelles avec le musée d'art Ohara, où sont exposées des œuvres de peintres célèbres du monde entier, un musée de l’artisanat, un musée d’archéologie et un musée de jouets traditionnels.Autrefois utilisée par des bateaux transportant des marchandises, la rivière Kurashiki est maintenant empruntée par des bateaux transportant des touristes.

  • Sarah Dawalibi

    Le musée d'art d'Ohara est à Kurashiki et expose des œuvres européennes telles que celles de Picasso, Cézanne, Monet ou Matisse. Le musée est assez grand et il y a aussi toute une partie consacrée à l'art japonais.

    Le Parlor Kudamono Komachi est un petit restaurant salon de thé super mignon, idéal pour faire une pause goûter lors de la visite de Kurashiki. Il y a là-bas une bambouseraie, on peut s'asseoir sur des tatamis et se reposer. La pêche blanche est le fruit le plus populaire de cette région, sa chaire est extrêmement juteuse.

    Il est situé le long d'un canal bordé de saules pleureurs. On peut visiter Kurashiki par bateau sur le canal ou bien en se promenant à pied. Il faut aussi aller flâner dans les ruelles voisines où on peut voir des vieilles maisons traditionnelles et pas mal de boutiques de souvenirs.

    Kiyutei est un restaurant très bien situé dans le quartier traditionnel de Kurashiki. Il sert une cuisine originale, mélange de cuisine japonaise et de cuisine européenne. J'y ai mangé un très bon plat de boeuf et d'excellents desserts.

  • Samantha

    Le musée Ohara est définitivement un des plus beaux musées de la région, avec de l'art exposé à l'intérieur et à l'extérieur d'un batiment à l'architecture européenne. Peintures et sculpture se succèdent, japonaises ou européennes. L'ambiance est calme et le musée demande du temps, car il est vaste et offre de nombreuses pièces à découvrir dans un cadre enchanteur de maison de la bonne vieille archtecture européenne.

    Le café Kudamono Komachi a été un de nos arrêts les plus enchauteurs du voyage. Une recommendation absolue! Non seulement le staff est incroyable - depuis les serveuses en kimono traditionnels de la région, jusqu'aux patrons enchantés de la présence de touristes qui viennent visiter, mais en plus le café en lui même est époustouflant de simplicité et de style, avec une petite terrace qui donne sur une forêt de bambou et un étage dédié à l'architecture japonaise et à ses tatami. Le bâtiment en bois et son personnel adorable offrent une variété de plats délicieux préparés par un chef hors paire, qui changent au fur et à mesure des saisons pour s'accommoder aux fruits et légumes alors disponible. Ne manquez pas l'adresse!

    Le quartier de Kurashiki Bikan vous donnera envie de vous perdre pour une journée entière, à flaner le long de sa rivière enjambée par des ponts courbés en pierre, longée par des saules pleureurs. Les batiments en bois sombres et murs blancs semblent ne plus appartenir au Japon, et pourtant l'ambiance est définitivement de l'archipel. Les petites boutiques uniques et authentiques se succèdent, et on ne veut plus sortir du quartier. Les lumières changent au fur et à mesure de la journée, créant des ombres et reflets différents à chaque heure et transformant les vues offertes. Ne manquez pas le sanctuaire shinto au centre du quartier, il faut grimper un peu mais son architecture est unique et vous offrira une prise de vue incroyable sur la ville.

    Le restaurant Kiyuutei possède une magie et une architecture très semblable à son quartier le Kurashiki, un mélange entre l'ancienne culture européenne et la tradition japonaise. Son staff efficace et sa cuisine raffinée vous offrira une petite pause loin du quartier animé, à la différence de la grande ville, pour reprendre votre exploration de plus belle.

10 minutes

Navette de l'aéroport d'Okayama
Sortie nord de la gare de Kurashiki → Aéroport d'Okayama
Environ 35 minutes / 1 130 yens

Aéroport d'Okayama

ANA (ANA Expericence JAPAN Fare) Afficher les détails

Aéroport international de Tokyo-Haneda

  • Sarah Dawalibi

    Le Japon est extrêmement varié. Visiter un lieu moins connu a été une grande expérience. Même sans parler parfaitement japonais, grâce aux infrastructures mises en place il est tout à fait possible de voyager dans toutes les régions japonaises.Le charme du canal de Kurashiki m'a vraiment conquise et j'y serais bien restée plus longtemps!

  • Samantha

    Okayama fait partie de ces régions pas tellement connues du Japon mais qui valent définitivement le détour. Si vous visitez cet endroit, vous découvrirez le Japon traditionnel. Son ambiance à mi chemin entre la vieille Europe et le Japon traditionnel séduit immédiatement. Un arrêt impératif pour les amoureux du Japon qui ne se satisfont pas des villes trop connues.

Suggestions des voyageurs

Durant ce voyage au Japon j'ai fait beaucoup de découvertes. J'ai pu voir Tokyo sous un autre visage en mesurant la diversité des quartiers depuis la rivière Sumida. Située à une heure d'avion de Tokyo, la préfecture d'Okayama est très intéressante, c'est un endroit qui permet de découvrir un Japon authentique et traditionnel.

Sarah Dawalibi
Blogueur, journaliste de voyage
Pays de résidence France, Paris
  • Loisirs

    Voyage

  • Nombre de voyages au Japon

    3 fois

Suggestions des voyageurs

Le voyage à Okayama, région peu connue et située dans la région de Chugoku, fut enchanteur et révélateur d'un aspect charmant du Japon que je n'avais encore jamais vue.Tomber sous le charme de cette région est rapide et facile, et on repart avec un nouvel aspect ravissant de ce Japon qui ne cesse de nous surprendre.

Samantha
journaliste sur un site de voyage
Pays de résidence Tokyo
Pays de naissance: France
  • Loisirs

    Shintoïsme

  • Durée du séjour à Tokyo

    5 ans

Autre itinéraire recommandé pour la même région

Partagez cette page !

Moyens de transport recommandés

Itinéraires touristiques recommandés

Autres itinéraires passionnants

Back to Top

COPYRIGHT © CHUGOKU+SHIKOKU × TOKYO ALL RIGHTS RESERVED.